Chauffage serre

Le chauffage

Pour maintenir la température nécessaire à la survie des plantes que vous avez choisies de cultiver dans votre serre, vous devrez très probablement installer un système de chauffage dans votre serre de jardin. Il aura un rôle soit d'antigel en maintenant la température vers + 2° C au minimum soit de chauffage au sens strict du terme pour obtenir une ambiance tempérée ou tropiclae dans la serre. Prenez-le suffisamment puissant pour atteindre et maintenir efficacement la température choisie. Quant à l'énergie utilisée, tout dépend de votre régon climatique, des frais d'installation et des coûts d'utilisation compte tenu du système de chauffage qui équipe votre maison.
Les radiateurs électriques sont les plus simples à mettre en œuvre, pour peu que vous puissiez assurer un raccordement de votre serre jardin au réseau électrique. Equipés d'un thermostat, ils permettent de mieux gérer le coût de l'énergie utilisée. Surtout, leur fonctionnement est automatique. Plusieurs types d'appareils sont utilisables. Le plus courant est le modèle soufflant, plus efficace que le convecteur classique qui ne peut pas homogénéiser la températrue dans l'ensemble du volume de la serre. Le flux d'air créé par le soufflerie intégrée au radiateur évite l'apparition de foyers de maladies dans les recoins de la serre de jardin. L'été, il peut s'utiliser comme simple ventilateur, en coupant la fonction chauffage. Il facilite alors l'aération.
Vous pouvez également installer des câbles chauffants étanches sur tout le pourtour de la serre, juste au-dessus du sol. Ils permettent de maintenir la surface du sol à bonne température tout en chauffant l'atmosphère. Un tel système est à installer dans votre serre jardin si vous avez l'intention de pratiquer des cultures en pleine terre, sans tablettes et autres étagères.



Le chauffage au gaz s'avère très efficace dans la serre. Le gaz de ville étant naturellement exclu car son installation serait chère et compliquée, vous aurez recours à la gaz en bouteille. Vous ne pouvez pas utiliser le butane car il est trop sensible au gel. Vous devrez donc utiliser du propane, qui lui ne gèle pas. Alimenté par une bouteille de taille moyenne, un radiant classique dégage une puissance réglable entre 2500 W et 4500 W. De quoi chauffer une serre dont la surface au sol atteint 20 m². Equipé d'un contrôleur d'atmosphère pour une sécurité totale, il est très sûr d'emploie. Avant de le mettre en route, vérifiez bien la stabilité de votre appareil sur le sol. Mais attention: en été, il faut prendre la précaution de sortir la bouteille de gaz de la serre de jardin pour éviter tout risque d'explosion par surchauffe. Le chauffage au gaz présente l'inconvénient d'être équipé d'un thermostat qui ne se règle pas au degré près, comme un chauffage électrique. Cela implique de nombreux tâtonnements avant de trouver le bon réglage. Il faut aussi surveiller avec plus d'attention l'aération de la serre car la combustion du propane dégage de la vapeur d'eau. S'il est mal réglé, il peut également émettre des vapeurs toxiques pour les plants et pour vous.

Le chauffage à pétrole est efficace mais peu précis. Economique et totalement autonome, il permet de gagner quelques degrés. L'absence de thermostat rend son utilisation plus aléatoire. Il faut aussi surveiller tous les jours le niveau de pétrole dans le réservoir. N'oubliez pas d'en avoir en réserve. En général, c'est toujours au moment où de fortes gelées sont annoncées que les contenants sont vides ou presque. Utilisez d'ailleurs plutôt du kerdane, moins odorant. Vérifiez également l'état de la mèche. Un poêle à un brûleur convient pour une serre jardin de 3 à 4 m². Avec un appareil à deux brûleurs, vous chaufferez une serre de 8 m² maximum.



Si votre serre de jardin est adossée à un mur de votre maison, vous pouvez détourner le circuit de chauffage central. N'oubliez pas de monter un thermostat sur votre radiateur installé dans la serre. L'opération n'est pas forcément très rentable car le surcoût entraîné est conséquent. Surtout, pour peu que vous ayez un programmateur qui gère votre chauffage central, la mise en route de la chaudière ne se fera pas forcément au moment où il faut pousser le chauffage de la serre! Une telle installation n'est intéressante que pour assurer une ambiance hors gel.

Cultures à tous les étages!
Dans une serre équipée d'un système de chauffage commandé par un thermostat, la chaleur n'est pas la même au niveau du sol et au faîtage. Cette différences s'explique par le fait que la chaleur monte vers le haut tandis que le thermostat ne va maintenir la température choisie que dans son environnement immédiat. Pour que la température soit homogène partout, il faudrait qu'un ventilateur fonctionne en permanence pour brasser l'air. Une telle situation est loin d'être un handicap, au contraire. Il suffit de placer chaque espèce à l'endroit qui répond le mieux à ses exigences en chaleur. Pour cela, il faut éuiper votre serre de tablettes et d'étagères judicieusement placées. Quant aux plantes plus rustiques en matière de frois, vous les installerez à même le sol, sur un lit de graviers pour éviter les risques éventuels de températures trop basses. Rien ne vous empêche également d'installer, sur vos tablettes, un bac avec des câbles chauffants. Un tel système favorise la germination des graines sans avoir à chauffer toute la serre. Il permet également de cultiver certaines espèces plus exigeantes en chaleur en enfouissant leurs pots dans le sol chauffé de cette table de multiplication. Un bon moyen pour forcer les tulipes, les jacinthes ou les amaryllis. Ces plantes peuvent aussi être installées sur une étagère, juste au-dessus de cette tablette chauffante.

serre




Sitemap

Nous avons aussi pensé à elle chez ACD 07/03/2019

Foire Agricole Artisanale & Commerciale d’ Hazebrouck 07/09/2017

Retrouver notre ACD et son revendeur spécialiste dans le Nord Matovert à la 72 ème Foire Agricole Artisanale & Commerciale d’ Hazebrouck du 8 au 10 septembre 17

ACD: serres de jardin – serres tunnel – mini serres – équiper une serre