Arrosage serre

L'arrosage d'une serre


L'arrosoir de 6 litres, avec un col fin et une pomme en laiton percée de trous très fins, est l'accessoire idéal pour arroser plantes et semis dans votre serre. Mais finie la liberté! Plus question de s'absenter, surtout si vos plantes réclament plusieurs arrosages par jour ... Ne soyez pas inquiet pour autant, il existe de solutions pour automatiser ces apports d'eau.

L'arrosage par capillarité reste la technique la plus simple. Elle consiste à installer les plantes en pot sur un lit de sable ou sur un feutre. Ces deux supports sont en permanence saturés en eau grâce à un apport constant à l'aide d'un réservoir et d'un robinet muni d'un flotteur. Pour le sable, l'eau arrive directement dans le bac. Pour le feutre, un de ses bords plonge en permanence dans un réservoir d'eau. La mise à niveau des réservoirs peut aussi se faire manuellement.
L'eau montera toute seule dans les mottes de terre, à l'intérieur des pots quoiqu'ils soient en plastique ou en terre cuite, alimentant ainsi les racines en permanence (le fond de tous les pots étant percé d'un ou plusieurs trous bien entendu). Vous pouvez améliorer le système en installant une mèche de coton entre l'eau et la surface du pot (comme on fait pour ses plantes d'intérieur quand on part en vacances) ou en l'introduisant dans la motte de terre par le trou central de la base du pot. L'eau arrivera plus directement dans le terreau, limitant ainsi les phénomènes d'évaporation à l'extérieur du pot dû à la terre humide.

 

Ce système, pratique et fonctionnel, est bien adapté pour des plantes présentant toutes des besoins en eau similaires. Ce n'est pas forcément votre cas. Optez alors pour l'arrosage au goutte-à-goutte.

Dans la serre, vous installerez dans chaque pot un goutteur monté au bout d'un tuyau capillaire, lui-même relié à un tuyau principal relié au robinet. Adaptez le goutteur en fonction du besoin de chaque plante ou utilisez des goutteurs à débit réglable. Pour les grandes plantes, plus exigeantes en quantité d'eau, installez deux ou trois goutteurs, voire plus. Cette technique d'arrosage, très développée pour arroser le jardin, présente l'avantage de pouvoir être programmée. Il suffit d'avoir recours à un programmateur de nez de robinet. Ce pourra être le même que celui utilisé pour assurer un bon maintien de l'humidité dans l'atmosphère. Mais il n'est pas sûr que vos plantes aient besoin d'être arrosées aussi souvent. Il vaut mieux alors d'installer un autre programmateur si vous avez eu la sagesse d'installer deux robinets dans votre serre de jardin.

Rien ne vous empêche également d'arroser globalement vos plantes avec un tuyeau d'arrosage muni d'un terminal en forme de lance arrosoir pour créer une pluie fine. En même temps, vous arroserez le sol de votre serre jardin pour maintenir une bonne humidité. Ce n'est pas la solution idéale, mais, à défaut, elle peut convenir.

Arrosage après semis:

Pour les semis en pépinière un arrosage à la pomme sera préconisé. Pour les graines très fines ou l'arrosage par imbibition est préférable en l'absence d'un arrosoir à fine pomme.

L'arrosage après plantation

Même s'il pleut, il est important d'arroser une plantation. Cet arrosage contribue à mettre la terre en contact avec les racines de la motte. Un arrosage au goulot est bien approprié. Lors d'une plantation de poireaux, si l'on a choisi la technique en rigoles l'irrigation est possible.

 
Comment sauver les légumes de la sécheresse?

C'est très simple. Vous récupérez une bouteille en plastique. Il y en a des quantités ayant contenu soit du lait, de la limonade ou que sais-je. Vous la perforez de 6, 7 ou 8 petits trous à la base. Vous faites un trou en terre à côté des racines de votre plante et vous placez votre bouteille de manière à ce que le fond se trouve à hauteur des racines.

Vous refermez le trou en laissant dépasser le goulot de votre bouteille hors de la terre. Vous remplissez bien entendu la bouteille d'eau et, éventuellement, vous ajoutez votre fertilisant bien mélangé. Vous obtenez dès lors un arrosage lent, mais qui alimentera en eau les racines de votre plante à bon escient. Il y a lieu de ne perforer bien sûr qu'un côté. Rien n'empêche l'utilisation d'une deuxième bouteille si vous le jugiez nécessaire.

De multiples applications sont possibles. Pour le semis en poquets, rien de plus facile que de perforer la base entière de la bouteille et d'y disposer les graines autour. Vous choisissez évidemment une bouteille de grandeur appropriée à la plante; il y en a de toutes les dimensions. Toujours avec le goulot à ras du sol.

Faites donc un essai, vous en serez ravis! Vos plantes se porteront à merveille, car elles bénéficieront au maximum de votre eau que vous ne gaspillerez plus et, en outre, indirectement, vous aiderez à «dépolluer» un peu par la récupération de nombreuses bouteilles en plastique, non destructibles autrement de la bouteille celui qui se trouve du côté des racines.

serre




Sitemap

Foire Agricole Artisanale & Commerciale d’ Hazebrouck 07/09/2017

Retrouver notre ACD et son revendeur spécialiste dans le Nord Matovert à la 72 ème Foire Agricole Artisanale & Commerciale d’ Hazebrouck du 8 au 10 septembre 17

Salon Inter Alpin Architecture Aménagement (SIAA) à Mégève 19/06/2017

Un vent nouveau souffle sur l’Art de Vivre en Montagne

ACD: serres de jardin – serres tunnel – mini serres – équiper une serre