Conseils Saisonniers

Conseils saisonniers: Jardin d'agrément


La route est libre comme si nous étions un dimanche, le matin. L'espace bien aéré entre chaque automobile me rassure. Hé! Je respire. Cool! Je roule cool! Comme c'est gai d'être moins à l'affût et aux aguets. D'habitude, j'ai l'air d'un caméléon: trois paires d' yeux me sont nécessaires à la conduite. Deux devant, deux derrière et encore deux sur les côtés. J'en ai mal aux nerfs optiques de sentir mes yeux tourner sans cesse dans leurs orbites pour épier le moindre mouvement suspect ou dangereux d'un speed mobile. Mes doigts s'agrippent au volant. J'ai le dos plus contracté qu'un hérisson en boule. Mes jambes sont tendues et crispées comme les pattes écartées d'une girafe baissant la tête pour boire au lac.
Mais aujourd'hui c'est l'été. L'école est finie. Et vive les vacances !
Je rentre chez moi, je souffle, j'expulse, je tire, j'étire, je tends, je relâche, et je me liquéfie.
Sur la terrasse, répandu dans le hamac en balance, je m'abandonne au plaisir de ne rien faire, à la déliquescence du farniente. Tellement détendu que j'entends les abeilles voler, les battements des ailes et les chants des oiseaux qui gazouillent. J'écoute le gazon qui s'allonge et la feuille de l'arbre qui comme moi s'étire au soleil.
Au jardin d'agrément.

En juin il n'est pas rare de voir nos parterres envahis de mauvaises herbes. Juillet n'est pas nécessairement un mois sec. Un bon nettoyage des parterres par binage de surface suivi du griffage les gardera propres l'été. Les fleurs annuelles et vivaces à grands développement demandent parfois un tuteurage. Marguerittes, Phlox, Monardes, Rudbeckias, Helianthus, Héléniums, Asters, Physostégias, Soleils, Kochias, Cosmos, Titonias, Reine margueritte, Salvias, Nepetas, Statices, ... Cordes, anneaux, tuteurs, et treillis seront de précieuses aides.
Bien nettoyer les parterres de plantes annuelles. Attention, ne pas arroser les bégonias sur les feuilles en plein soleil. Vous auriez de grandes déceptions. Les brûlures seraient sérieuses et dépareilleraient vos plantes. Pourtant, ces gros bégonias tubéreux sont vifs et florifères et solides à la sécheresse.
Le dahlia est plus lent en croissance mais quand il prend sa place, le spectacle est merveilleux. Le cosmos donne de la légèreté par son feuillage découpé et fin et les couleurs pastel de ses fleurs. Les godétias sont peu utilisés mais extraordinaires en couleurs. Pas facile de sortir des standards des producteurs. Il existe une quantité énorme de plantes annuelles qui sont peu utilisées et tellement belles.
Les jardinières sont bien en fleurs. Il faut enlever les feuilles et les fleurs fanées, les fruits en formation. Cela permet de prolonger et intensifier les floraisons. Le terreau reste frais et humide et une fois par semaine il est bon d'arroser vos plantes avec un engrais pour plantes à fleurs. Les arrosages répétés agissent sur le terreau en le lessivant. Les engrais sont solubles et passent à travers le terreau. Le substrat s'appauvrit et cela crée un stress pour vos plantes qui manquent de nourriture. Les plantes sont étroitement surveillées pour que chacune n'empiète pas sur le territoire de l'autre. La jardinière devient alors une sculpture vivante. A vos ciseaux !
Les géraniums aiment la nourriture. Ils sont voraces et en ont besoin pour donner de nouveaux boutons floraux. Certains engrais se présentent sous forme de cubes à enfoncer dans le terreau. La quantité de cubes par plante est fonction du volume de la jardinière et de la robustesse de la plante. Un petit bégonia demandera moins de nourriture qu'un tout gros géranium ou qu'un Surfinia. Il faudra donc adapter en conséquence pour ne pas brûler les racines par excès d'engrais.
Pour les roses, coupez les fleurs fanées et surveillez les attaques de maladies et parasites. Des lavandes installées aux pieds chasseront les pucerons. C'est aussi le moment de greffer en écusson.
Dans les parcs publics et chez les producteurs de roses, c'est le moment de la découverte des floraisons de multiples variétés. Fin août dans les parcs spécialisés, les rosiers sont étiquetés. C'est le moment de vérité pour constater la qualité des plantes et la bonne tenue des fleurs de la variété aux conditions climatiques. Un bon truc et qui nous stimule à la promenade dans les roseraies.

Supprimez aussi les fleurs fanées des plantes grimpantes.
Les glycines supportent des tailles successives des tiges en croissance. Les boutons se formeront plus facilement pour l'année à venir.
La taille des arbustes en boule donne du caractère au jardin. Les formes structurées créeront des contrastes visuels. En taillant régulièrement, la quantité de fleurs augmentera aussi. Ceci est valable pour les buis mais aussi pour n'importe lequel des arbustes. A nous de choisir entre la forme libre ou la forme stricte. Les haies aussi demandent des tailles régulières pour garder de la densité dans peu d'épaisseur. Laissées libres ces haies prendront rapidement de la largeur et les rameaux se laisseront aller. Le caractère strict et vertical se perdra. Pour rattraper ces haies, il faudra plusieurs années de patience.
En juillet on commence le semis des bisannuelles. Celui ci est peu utilisé par manque de temps ou d'intérêt. La plus connue des bisannuelles reste la pensée. De nombreuses couleurs existent pour les grandes fleurs ou les fleurs mini. Dans les bisannuelles les plus utilisées on retrouve le myosotis, les pâquerettes, la giroflée des murets, les digitales, les roses trémières et la lunaire ou monnaie du Pape. Semer en serre ou sous châssis. Repiquer et planter en mi octobre en place.

Pour les plantes sensibles à la soif en plein été, un paillage dense au pied des plantes empêchera l'eau de s'évaporer du sol. Des écorces, des pailles de seigle, du foin séché, des feutres ou cartons, ou des feuilles mortes entassées en hiver serviront d'anti transpirant du sol.
Excellent pour les azalées, les rhododendrons, les arum aussi et certains bambous.
Miscanthus, Molinia, Stipa, Pennisetum... les graminées sont légères et en fleurs. Trop peu utilisées elles apportent grâce et légèreté au jardin.
Pour le gazon
Ne tondez pas trop bas et trop régulièrement par temps très sec. Le gazon jaunit rapidement par manque d'eau. Tondu un peu plus haut, le feuillage et la densité vont empêcher l'évaporation. Ne pas passer de sélectif par temps chaud en juillet et août. Le gazon en souffre aussi mais attendez plus tôt début septembre.
Ne commencez pas non plus un nouveau gazon dans ces mois secs. La germination serait lente. L'arrosage coûte très cher et le résultat sera de loin meilleur si le gazon est préparé en début septembre.
Pour le gazon en rouleau, il faudra surveiller les arrosages et surtout veiller aux raccords des bandes. Par sécheresse, les bords des rouleaux sèchent et se recroquevillent. Prudence donc.

C'est les vacances ! Profitons en. Si nous partons, confions à nos proches ou voisins si possible l'arrosage des jardinières et des potées.
Attention au soleil.
Le repos est bien mérité. Détendre le corps et l'esprit, pas facile au début quand nous sommes habitués au stress d'une vie active. Il faut plusieurs jours à notre corps pour en sentir les effets. On a parfois l'impression d'être une plaque vibrante tellement le corps est en tension.
Mise à la terre, pieds nus et tenues légères.
Mise à l'eau, pieds barbotant, faisant la planche
Mise à l'air, pieds à terre et brises légères.
Mise à feu, bientôt le 21 juillet pour les feux d'artifices.
Du soleil sur la peau et surtout prendre le temps de se vivre.
Passez d'agréables vacances et à très bientôt

Denis.

Source D'informations


Notre Jardin - Juillet et Août

serre




Sitemap

Nous avons aussi pensé à elle chez ACD 07/03/2019

Foire Agricole Artisanale & Commerciale d’ Hazebrouck 07/09/2017

Retrouver notre ACD et son revendeur spécialiste dans le Nord Matovert à la 72 ème Foire Agricole Artisanale & Commerciale d’ Hazebrouck du 8 au 10 septembre 17

ACD: serres de jardin – serres tunnel – mini serres – équiper une serre