rhubarbe

Je voudrais déplacer un plant de rhubarbe. Quelle est l'époque la plus favorable?



Vous pouvez envisager déjà la transplantation au printemps avant le démarrage de la plante. Si la plante de rhubarbe est déjà volumineuse, diviser la souche en plusieurs parties à l'aide d'une bêche. Il est plus aisé de pratiquer au printemps étant donné que l'on observe déjà les ébauchess des nouveaux bourgeons et l'on peut ainsi diviser correctement. Dan le trou de plantation déposer du compost. La rhubarbe se développe dans une terre riche en matières organiques.

Rhubarbe sous la loupe:



Elle est présente, et typique de nombreux potagers amateurs, où elle est cultivée pour sa saveur toute particulière. Certains l'apprécient, d'autres restent plus réservés. Pourtant, la rhubarbe possède un goût acidulé qui convient à de nombreuses applications culinaires : compotes, confitures, marmelades, garnitures de tartes,... Toutefois, son acidité naturelle oblige sa consommation cuite, sucrée ou salée, sa saveur possède également des affinités avec la cannelle ou le citron. Enfin il serait malheureux d'oublier son utilisation pour la confection de vin blanc pétillant, ou encore son introduction dans certains sauces. En horticulture, le feuillage bouilli produit un bon insecticide. Moins connu, son usage ménager qui utilise des fragments de rhizomes frais pour effacer les éventuelles taches de rouille sur le ligne, ou encore pour entretenir les ustensiles de cuisine en cuivre.

Petite histoire de la rhubarbe:



Il existe plusieurs espèces de rhubarbes, les unes sont originaires de Sibérie orientale, de Mongolie, de la région du lac Baïkal, tandis que d'autres espèces sont originaires de Chine, et du Tibet.
De fait, toutes les rhubarbes n'ont pas un usage alimentaire, elles sont classées en deux groupes distincts :
- les rhubarbes à usages médicinal et vétérinaire,
- les rhubarbes à usages alimentaires : dont le feuillage est toxique, mais dont on consomme les pétioles. Les feuilles contiennent des anthraquinones toxiques responsables de graves empoisonnements souvent mortels.
L'utilisation de la rhubarbe en tant qu'épice et plante à caractère médicinal est déjà mentionnée dans plusieurs manuscrits Chinois, mais en Europe, on ne fait mention de la plante qu'au premier siècle sous les écrits de Dioscoride.
La culture de la plante, ne se fera qu'à partir du XVIIIe siècle en Angleterre. Ce seront d'abord les espèces à caractère médicinal qui se retrouveront dans les jardins botaniques. Puis, rapidement, elles seront remplacées par d'autres espèces à vocation alimentaire telles que Rheum rhabarbatum et Rheum hybridum. Le nom scientifique de la plante vient du latin « Rheu » qui signifie racine ou tige, et de « barbarum » qui signifie : venant du pays de barbares. Introduite en Allemagne en 1570, son utilisation culinaire ne daterait que de 1775.
Actuellement, la rhubarbe des jardins ou rhubarbe domestique porte encore les appellations latine de R. rhabarbarum ou . rhaponticum ; mais en raison de la multitude des hybridations effectuées beaucoup d'horticulteurs et de botanistes s'accordent sur la dénomination Rheum X culturum.

La planta :

Une souche de rhubarbe peut produire près de 20 à 30 pétioles portant un feuillage imposant de forme variable, mais pouvant atteindre jusqu'à 80 cm de longueur, sur 70 de large.
La qualité des pétioles est importante, ils sont épais, lisses, charnus longs d'environ 30 à 40 cm pour un diamètre de 4 à 5 cm ; ils sont de forme demicylindrique et légèrement sillonnés. La couleur des pétioles peut être verte, rose, rougeâtre ou franchement rouge selon la variété choisie. La qualité gustative des ces organes varie dans le temps puisque acides au printemps, ils s'adoucissent vers l'automne.
Lorsque la plante se met à fleurir, les hampes florales peuvent atteindre près de deux mètres de hauteur, les fleurs sont blanchâtres et apparaissent en mai, juin ou juillet. Après cette floraison suit une production de graines, qui sont en fait des akènes dont le nombre varie entre 40 et 50 par gramme.

Les conseils de culture:



Dans notre jardin, la rhubarbe est une plante vivace à rhizome court et charnu. Une fois en place et bien suivies, les plantes peuvent produire pendant environ 5 ou 10 ans ; ensuite, les pétioles ont tendance à s'amincir ou raccourcir.
Actuellement les sélections recherchées visent une production précoce, de gros pétioles rouges, ainsi qu'une floraison réduite.
Parmi les variétés cultivées citons :
- 'Paragon' : ne produisant pas de graines,
- 'Victoria' : produisant de forts pétioles verts
- 'Goliath' : une des variétés les plus appréciées.
Les plantes se procurent en jardinerie où elles sont vendues en pots.
Bien que la plante fleurisse et soit capable de produire des graines (dont le pouvoir germinatif est de 2 à 3 ans), le semis est peu utilisé par le professionnel, car il produit des plantes très hétérogènes ; c'est donc surtout pour la recherche de nouvelles variétés que le semis est encore utilisé. Pour les personnes possédant déjà une souche de rhubarbe suffisante, la division reste de meilleur moyen de multiplier la plante en gardant ses caractéristiques de départ, et aussi l'occasion de faire plaisir à un autre passionné de jardinage. La division se pratique en début de printemps ou en fin d'automne, en prélevant sur la souche des fragments de deux à trois bourgeons. Les inévitables plaies produites sont saupoudrées de poudre de charbon de bois (antiseptique naturel) de façon à favoriser une saine cicatrisation.

L'emplacement de culture à choisir:



La rhubarbe redoute les fortes chaleurs et se développera plus volontiers à mi-ombre. Le soleil ne sera apprécié que dans les sols frais, ou encore avec l'apport d'un paillage au pied des plantes. L'arrosage peut éventuellement être nécessaire mais, devrait rester une exception. Si la plante apprécie un sol frais de nature neutre ou légèrement acide, celui-ci devra nécessairement être bien drainé surtout en période hivernale.
Une bonne fumure de fond à base d'engrais complet et de compost soutiendra la croissance vigoureuse de cette plante qui s'avère gourmande en particulier au printemps et après récolte. Qu'il s'agisse de plantes obtenues par division ou de nouvelles plantations, il convient d'accorder aux plantes un écartement de 1,5 m en tous sens. Lors de la mise en place, les bourgeons doivent affleurer la surface du sol.

Le moment de la récolte:



Cette récolte évoluera selon l'âge des plantes, il est nécessaire de ne pas prélever trop de feuilles sur de jeunes plantes de façon à ne pas compromettre leur longévité. La récolte commence en général au printemps en prélevant les pétioles extérieurs, et peut se poursuivre jusqu'à l'automne à condition de supprimer les tiges florales. Ces dernières ne se conservent d'ailleurs jamais sauf si l'on recherche la production de graines, mais, il faut savoir que cette production mobilise une énergie que la plante pourrait utiliser ailleurs.
Après récolte, les « bâtons de rhubarbe » se ramollissent rapidement et ne peuvent se conserver que quelques jours à basse température.

Les problèmes de culture:



Les virus, le pourridié en sol lourd et compact ou mal drainé, les larves et de taupins, les limaces et escargots constituent les principaux soucis pour cette culture qui est abordable pour tout jardinier.

La rhubarbe est un légume.
Les mois de consommation idéale de la rhubarbe sont :
- juin
- mai

serre




Sitemap

Foire Agricole Artisanale & Commerciale d’ Hazebrouck 07/09/2017

Retrouver notre ACD et son revendeur spécialiste dans le Nord Matovert à la 72 ème Foire Agricole Artisanale & Commerciale d’ Hazebrouck du 8 au 10 septembre 17

Salon Inter Alpin Architecture Aménagement (SIAA) à Mégève 19/06/2017

Un vent nouveau souffle sur l’Art de Vivre en Montagne

ACD: serres de jardin – serres tunnel – mini serres – équiper une serre