Cultiver les tomates

L'histoire de la tomate

Découverte par les conquérants espagnols en Amérique du Sud au XVIe siècle alors qu'ils pensaient avoir trouvé la route des Indes, la tomate, du mot Inca tomalt et baptisée Pomme du Pérou, était cultivée par cette civilisation dans la région des Andes. Elle n'était alors pas plus grosse que notre tomate-cerise.

La tomate fit sa première apparition en Europe dans les jardins sévillans de quelques monastères spécialisés dans la culture des curiosités venues du Nouveau Monde et d'ailleurs. Elle a séduit les Maures lors de leur invasion de l'Espagne et les a accompagnés dans leur conquête du bassin méditerranéen, entraînant une véritable révolution de la cuisine du soleil.  La conquête de la tomate s'étendra même jusqu'à Paris au moment de la Révolution.

Longtemps considérée comme un aphrodisiaque, la Pomme du Pérou troquera aussi son surnom pour devenir la Pomme d'Amour. Jusqu'au XVIIIème siècle cependant, la tomate sera reléguée au rang de plantes ornementales suite aux conclusions du physicien et herbaliste anglais John Gerard qui affirmera que la tomate est nocive pour la santé. En Amérique du Nord aussi, la tomate devra faire face aux reproches de ses détracteurs. Bien trop belle et tentante pour être vertueuse, les puritains voient en elle le pêché. Ses liens de parenté avec les dangereuses mandragore et belladone incitent les scientifiques à s'en méfier. Enfin, les sorciers et alchimistes en tous genres l'associent à une alliance infernale à cause de l'odeur de soufre dégagée par certaines variétés et sa couleur rouge.

En 1800, les habitants de Caroline du Sud commencent à exporter des graines et des recettes dans les états périphériques. En 1806, l'American Gardener's Calendar affirme que la tomate rehausse le goût des sauces et des potages. Trois ans plus tard, Thomas Jefferson lui-même se fait le défenseur de ce fruit alléchant. Il cultive la tomate dans son jardin de Monticello et relève de nombreux plats avec des tomates, à la stupéfaction de ses convives.

La tomate a beau se parer de robes écarlate, rouge, jaune ou verte, elle se débarrasse difficilement des vieilles superstitions. Des sources en témoignent, comme à Salem en 1820, lorsque Robert Gibbon Johnson, malgré les croyances diverses, engloutira 1kg de tomates devant 2000 personnes rassemblées dans le palais de justice et curieuses de vérifier l'effet funeste attribué à la tomate. Résultat: gavé et heureux, Mr. Johnson se retira et mourut ...quarante ans plus tard!

Mais la grande révolution américaine de la tomate est véritablement lancée par un article du Dr John Bennet en 1834 qui vantera ses vertus au point que le New York Times évalue une montée spectaculaire de ce plant en culture. Bientôt, on ne parlera plus que de la tomate. L'offensive médiatique fait tomber les dernières barrières et les éditeurs se lancent dans la publication de livres de recettes, de périodiques horticoles, de chroniques médicales, etc. On lance même sur le marché en 1837 des "tomato pills". On assiste à des cures miracles. On rapporte que la tomate a guéri des toux chroniques jusqu'à éloigner la menace du choléra. Sans le savoir, les Américains avaient en fait découvert une autre source de vitamines...

Alors que la tomate fait aujourd'hui partie de notre quotidien et se présente sous des formes très variées, il ne faut pas remonter bien loin pour retrouver la marque des vieilles superstitions. Sachez par exemple, que jusque dans les années 30, on prétendait encore que manger une tomate crue était suicidaire et qu'il fallait au moins trois heures de cuisson pour éviter toute contamination.

Nombreux sont ceux qui se demandent, à juste titre, si la tomate est un fruit ou un légume. Réglons la question une bonne fois pour toute: la tomate est un fruit ... que l'on savoure comme un légume!


Tout savoir sur la culture de la tomate

- Famille: des Solanacées
- Culture: annuelle
- Ensoleillement: beaucoup
- Sol: léger, profond, bien drainé et très riche en matière organique
- Hauteur: 2 à 3 mètres
- Matériel nécessaire: Serre à tomates et tuteurs pour tomates

La tomate est une plante herbacée persistante. À la fois fruit et légume, elle pousse sur une tige principale ou deux, si on laisse un bourgeon se développer. Elle pousse à l'air libre tout au long de l'année dans les pays chauds. Vu leur besoin en soleil et chaleur, les tomates se développeront mieux en serre dans nos régions.

Dès février-mars, semez les graines dans des caissettes et conservez-les au chaud jusqu'à la germination. Un arrosage modéré est conseillé.

Vers le 15 de mai, quand tout risque de gel est écarté, on peut procéder au repiquage des plants qui ont alors atteint au moins 6 à 8 cm. En serre, vous pouvez procéder au repiquage plus tôt en saison. Dans une terre enrichie de compost, plantez les pousses espacées d'environ 1m. Dès le départ, tuteurez chaque plant et butez la terre pour enterrer les premières feuilles.  Enlevez également les feuilles qui touchent le sol pour éviter toute infection. Arrosez régulièrement.

Pincer et tailler! 

Au cours de la culture, il vous faudra aussi enlever les gourmands, c'est-à-dire les bourgeons qui naissent à l'aisselle des feuilles. Cela donnera de meilleurs résultats. Poursuivez également le tuteurage régulier de votre plante à mesure qu'elle grandit afin d'éviter qu'elle ne s'affaisse sous le poids des fruits.

A mesure qu'elles se développent, vos tomates devront aussi être taillées afin de permettre un bon développement des fruits grâce à un ensoleillement optimal. Sous notre climat, la taille est indispensable et permet aussi de maintenir un certain équilibre. Veillez aussi à enlever les feuilles du bas afin qu'elles n'entrent pas en contact avec le sol et ne développent pas de maladie.

Lorsque les tomates sont mûres, cueillez-les en gardant toujours la queue afin de préserver leur fraîcheur. Pour éviter de récolter trop de tomates vertes à la fin de la saison, il est préférable de tailler le plant au-dessus du cinquième ou du troisième bouquet selon que le plant a une ou deux branches.

Lutter contre le mildiou de la pomme de terre et de la tomate

Le mildiou est une maladie cryptogamique provoquée par un champignon microscopique appelé Phyrophtora infestons.
Il se développe sur la pomme de terre sous forme de taches brunes auréolées de vert pâle qui s'étendent rapidement. Par temps humide, on voit également un feutrage blanc sur la face inférieure des feuilles.
Sur la tomate, le mildiou se présente sous forme de taches nécrotiques irrégulières, avec duvet blanc sur la face inférieure des feuilles. Sur les fruits apparaissent des taches brunes et marbrées, la surface de la peau se bosselle en partant du pédoncule.

La maladie apparaît par foyers isolés, mais se généralise très vite. Le développement et la propagation du parasite sont favorisés par un temps chaud, couvert et humide. Il peut en résulter, en quelques jours, la disparition complète d'une culture. Dans le cas de la pomme de terre, les tubercules contaminés pourrissent en cours de conservation.

La rotation des culture est un bon moyen d'éviter le développement du mildiou. On peut également, à titre préventif et curatif, faire des traitements répétés en pulvérisation avec des produits à base de cuivre ou de manèbe.  (pucerons serre)


Trucs et astuces

* éviter d'arroser les feuilles; concentrer plutôt l'arrosage au pied du plant;
* attacher le plan avec un fil de cuivre pour lutter contre le mildiou;
* mettre de la cendre tout autour du plant si vous voyez apparaître des chenilles.
* utiliser une serre-à-tomates et des Tuteurs pour tomates: supports pour votre plante à tomates

La Tomate dans tous ses états

Tomates en conserve: elles se présentent entières, pelées et épépinées ou en dés; elles sont excellentes pour une cuisine express, un potage ou des plats mijotés

Purée (ou pâte) de tomates: la purée de tomates sert à épaissir une sauce en accentuant son goût tomaté

Concentré de tomate en tube: le concentré est excellent pour parfumer une mayonnaise; avec un petit cuillerée de cognac, la combinaison s'appelle une Marie-Rose. Utilisez-la pour un cocktail de crevettes, une salade de crustacés, une fondue bourguignonne, etc.

Tomates séchées au soleil: elles ont un goût incomparable et se présentent soit à l'huile, soit en empaquetage sous vide. Il suffit de les faire tremper une vingtaine de minutes dans l'eau bouillante hors du feu pour qu'elles retrouvent tout leur moelleux. Elles peuvent être ajoutées à de nombreuses préparations telles quelles ou poêlées à l'huile. Régalez-vous par exemple avec un Fettucini au saumon fumé et aux tomates séchées.

Valeur nutritive par 150gr

* Énergie: 35 cal.; 150 kj
* Matières grasses: 0,6g
* Sodium: 6mg
* Riche en vitamines A,C, oligo-éléments
* glucides: 5,7 g
* sels minéraux (surtout potassium - 361 milligrammes dans une grosse tomate de 150 g )

La tomate joue un rôle équilibrant dans l'alimentation. Peu énergétique, la tomate est riche en vitamines, minéraux et oligo-éléments. Sa saveur acidulée stimule les sécrétions digestives et prépare ainsi la bonne assimilation du repas, grâce aux pigments qui lui donnent sa belle couleur, et aussi à sa teneur en vitamines C, E et en provitamine A et autres carotènes. La tomate participe aussi au bon maintien de l'équilibre acido-basique de l'organisme et stimule votre vitalité quotidienne.

Les associations

Les associatons favorables et les associations défavorables

Variétés & utilisations de ce fruit-légume

Drapée de rouge ou de rose, de jaune ou de vert, teintée chocolat ou violet, la tomate nous présente sa collection pour vous séduire à tout moment de la journée. Voyez plutôt...

Les Maraîchères: tomates rondes classiques en trois calibres
* Grosse: les grosses tomates rondes sont les plus appropriées pour être farcies. On peut aussi les consommer:
o croque-en-sel
o sandwiches
o au four
o creusée pour présenter une trempette
o salade de tomate arrosée d'une vinaigrette légère

* Moyenne (Tomate commune, tomate jaune)
o présenter nature, tranchée ou en quartiers arrosée de vinaigrette
o idéale pour incorporer dans les salades

* Petite: dédiées à la préparation de gaspacho, coulis, sauces ou en légumes d'accompagnement. Elles se dégustent natures comme une friandise et sont de bon calibre pour les brochettes.

Grappe
Avec 5 fruits au minimum, elles ont conquis le consommateur par leur parfum, la régularité de leur présentation et leur bonne conservation. La tige conserve sa sève et donne aux tomates leur plein arôme.
o La tomate cocktail en grappe de calibre 35/40 mm: saveur légèrement sucrée ; elle se déguste à l'apéritif ou farcie.
o Les tomates-cerises en grappe ou en vrac, de calibre 25-35 mm. Petites et parfumées, les tomates cerises, coupées en deux, peuvent aussi bien servir de décoration à un plat de résistance que constituer l'ingrédient original d'une salade de fruit. Légèrement acidulées, elles se dégustent à tout moment.
     * pour l'apéro avec une trempette
     * creusée et farcie en amuse-gueule
     * en mini-brochettes

Coeur de boeuf ou rubiconde, à la chair pulpeuse et juteuse et à texture ferme. Idéale pour farcir. Adore le barbecue.

Italienne: de forme allongée, à la peau plus épaisse, avec plus de chair et moins de graines au goût très léger. Recommandées pour les recettes italiennes et les plats mijotés

Les Olivines: tomates allongées 47-57 mm en plateau lité ou en grappe de 4 à 6 fruits. Les tomates Olivines supportent bien le principe de la grillade ou celui du gratin.

Green zebra
: avec ses fines zébrures d'or et sa pulpe douce et sucrée, elle a séduit nos chefs dans sa robe verte.

Serre-à-tomates
Tuteurs pour tomates: support pour votre plante à tomates


La tomate se consomme idéalement en :
- mai
- juin
- juillet
- août
- septembre
- octobre




serre




Sitemap

Foire Agricole Artisanale & Commerciale d’ Hazebrouck 07/09/2017

Retrouver notre ACD et son revendeur spécialiste dans le Nord Matovert à la 72 ème Foire Agricole Artisanale & Commerciale d’ Hazebrouck du 8 au 10 septembre 17

Salon Inter Alpin Architecture Aménagement (SIAA) à Mégève 19/06/2017

Un vent nouveau souffle sur l’Art de Vivre en Montagne

ACD: serres de jardin – serres tunnel – mini serres – équiper une serre