Tomates

Le monde des tomates


La tomate est le fruit le plus produit dans le monde: plus de 105 millions de tonnes par an, dont un quart en Chine et une cinquième en Amérique et en Europe (Italie, Espagne, Grèce, Russie). La plus grande partie est destinée à une première transformation industrielle : purée concentrée principalement, fruit entiers en boîtes, fruits concassés, coulis et jus, qui sont ensuite utilisés en cuisine. Il s'agit pour cela de cultivars à fruits rouges, à teneur élevée en matière sèche et à maturité groupée afin de récolter à la main en un nombre limité de passages, ou mécaniquement en une seule fois.

Quant aux tomates vendues et consommées à l'état frais, jusqu'il y a peu il s'agissait essentiellement de cultivars à fruits rouges, ronds ou côtelés, à maturation échelonnée. L'engouement pour les aliments qui présentent une diversité de goûts, de forme et de teintes, avec une touche d'exotisme, et les nouveaux modes de consommation ont mis au goût du jour une vaste gramme de tomates « alternatives » et anciennes qui étaient cultivées par des amateurs et des collectionneurs passionnés.

Les tomates ont été diffusées dans toute l'Amérique du Sud et l'Amérique centrale. Elles furent introduites en Europe (Espagne et Italie) au milieu du 16ème siècle, mais jusqu'au 19ème siècle leur consommation est restée peu importante, sauf en Italie, par crainte d'une toxicité qui est réelle en ce qui concerne le feuillage et les fruits verts, mais inexacte en ce qui concerne les fruits mûrs.
Le développement de la production et de la consommation a débuté à la fin du 19ème siècle et il s'est intensifié dans la première moitié du 20ème : tomates fraîches et tomates transformées sont le principal « légume » dans notre pays.
Leur consommation est en augmentation constante: elle est estimée à 12-13 kg de fruit frais par habitant par an, à quoi il faut ajouter une quantité plus importante encore de tomates transformées.
En Belgique, la production commerciale de tomates se fait uniquement en serres chauffées (et parfois éclairées) ; elle s'étend de mars à décembre, et elle est complétée en période creuse par des importations en provenance du Sud de l'Espagne et du Maroc.

Culture des tomates dans les jardins d'amateurs ou serres

Dans les jardins, la tomate peut se cultiver sous abri ainsi qu'en plein air; dans le premier cas les résultats dépendent des soins accordés dans la conduite de la culture, tandis que dans le second cas, ils dépendent principalement des conditions climatiques de l'année.
Si vous voulez cultiver des tomates dans votre jardin potager, dans votre serre tunnel ou votre serre de jardin, vous devez tenir compte de quelques aspects:

Exigence

La tomate est une plante très exigeante en lumière et en chaleur, pour sa végétation et pour sa fructification : les températures minimum nécessaires sont de 14°C dans le sol et 18 à 20°C dans l'air ; une alternance de température entre le jour et la nuit est nécessaire.
La tomate peut s'adapter à différentes textures du sol : du sable à l'argile, pour autant que la porosité et le drainage soient bons. Le pH optimum se situe vers 6,5 mais la tomate tolère bien les pH plus bas ou plus élevés.
La fumure à apporter dépend évidemment de la durée de la culture ; de manière générale l'alimentation en azote doit être régulière mais modérée : il faut éviter une croissance trop vigoureuse qui provoque la coulure des fleurs et qui retarde la maturation des fruits. L'alimentation en potasse et en magnésie doit être copieuse : cela améliore la qualité des fruits et la résistance des plantes aux maladies. Par exemple pour une culture en serre froide qui dure 5 mois, la fumure par mètre carré sera :
- lors de la préparation du col : 10 kg de compost + 10 g d'acide phosphorique +20 g de potasse et 6 g de magnésie,
- avant la plantation : 5 g d'azote,
- toutes les 6 semaines : 5 g d'azote,
- trois mois après plantation : 10 g de potasse et 3 g de magnésie.

Matériel végétal

La tomate est une plante vivace dans son milieu naturel et la plupart des cultivars ont une croissance indéterminée ramifiée. Cela signifie que les tiges croissent constamment et que des pousses feuillées se développent à l'aisselle des feuilles. Sur les tiges, une inflorescence apparaît tous les trois nœuds, et ce indéfiniment tant que les conditions restent favorables.
Les fleurs s'autofécondent et les fruits mûrissent 40 à 60 jours après nouaison de la fleur correspondante. Ceci explique que les plants de tomates ont une production régulière de longue durée.
En 1914 est apparu aux Etats-Unis un mutant spontané dont le mode de végétation est différent : on dit que sa croissance est « déterminée » car elle s'arrête après un nombre défini de nœuds tandis que la plante forme de nombreuses inflorescences. Ainsi on obtient une production très élevée en peu de temps. Ces cultivars sont surtout intéressants pour une culture de courte durée : trois mois environ.
Comment choisir les cultivars, vu le très grand nombre que proposent les marchands - grainiers ?
- selon le type de culture : longue ou courte durée, plein air ou serre - verre ou plastique,
- selon le type de produit voulu : forme, calibre, couleur, goût, utilisation, production échelonnée ou groupée dans le temps...
- selon l'expérience personnellement acquise les années antérieures en ce qui concerne la productivité et le comportement face aux maladies...

A coté des variétés fixées, il existe un grand nombre d'hybrides F1 : leur intérêt majeur est leur résistance à un certain nombre de maladies du système vasculaire (racines liégeuses, verticilliose, fusariose) ainsi qu'au mildiou, aux viroses et/ou aux nématodes.


Types de cultures

Serre froide
Plantation à partir de la deuxième moitié d'avril.
Variété indéterminées : culture longue (5 mois) : 5 - 6 grappes.
Variétés déterminées : culture courte (3 mois).
Plantation à 50 x 80 cm = 2,5 plants/m².
Conduite sur une tige : palissage par enroulement sur ficelle nouée à la charpente, ou ligature à un tuteur ;


Plein air

Plantation à partir du 10 mai.
Variété « rustiques » : 3 (ou 4 ?) grappes.
Plantation en doubles lignes espacées de 80 cm, à 50 x 50 cm.
Palissage sur tuteur individuel vertical ou en V inversé.

Entretien de la culture

- taille des « ailerons » = pousses axillaires ;
- arrosages réguliers, ou goutte-à-goutte automatisé ;
- effeuillage au niveau du bouquet en cours de maturation ;
- régulation du climat de la serre : aération pour éviter l'excès d'humidité, surtout en serres en plastique : coulure des fleurs, mildiou...
- récolte fruit par fruit, à pleine maturité (saveur !) 2 fois par semaine.

Maladies et ravageurs principaux

- feuillage: mildiou (nécroses) ; Botrytis (pourriture grise), cladosporiose (taches jaunes + moisissure verte), viroses (décolorations), pucerons, mouches blanches, mouche mineuse, chenilles de noctuelle ;
- flétrissements de la plante entière : racines liégeuses, verticilliose, fusariose, bactériose ;
- pourriture des fruits : mildiou, Botrytis, nécrose noire apicale (Calcium !).

cultiver tomates
serre tomate
le basilic
serre




Sitemap

Foire Agricole Artisanale & Commerciale d’ Hazebrouck 07/09/2017

Retrouver notre ACD et son revendeur spécialiste dans le Nord Matovert à la 72 ème Foire Agricole Artisanale & Commerciale d’ Hazebrouck du 8 au 10 septembre 17

Salon Inter Alpin Architecture Aménagement (SIAA) à Mégève 19/06/2017

Un vent nouveau souffle sur l’Art de Vivre en Montagne

ACD: serres de jardin – serres tunnel – mini serres – équiper une serre