mai jardin

Travaux du jardin du mois mai



Mai, le plus beau des mois de l'année.


Enfin nous allons quitter le froid matinal, et la fin des gelées nocturnes, dernier bastion de Monsieur Hiver qui heureusement est sur le déclin.
Mai apporte une multitude de possibilités. Des plantes à fleurs à profusion. Annuelles, plantes de terrasse et de balcon, bulbeuses printanières et à floraisons estivales, ainsi que d'innombrables arbustes et arbrisseaux, arbres et plantes vivaces, sans oublier nos ravissantes aquatiques.
Nos précieux végétaux s'offrent en abondance dans nos jardineries et points verts...
Certes les gros travaux nous incombent: bêchages et plantations.
Un jardin, une source de plaisirs et de récompenses.
Les pensées, myosotis, pâquerettes et vivaces de printemps débordent en floraisons. Arabettes, aubriettes mauves et roses, bleues, les doroniques, les bruneras, rhododendrons précoces et azalées, les groseilliers sanguins, amélanchiers, forsythias, spirées arguta, vanhoutéi, quel spectacle ! et les lilas, et bien d'autres encore. Chaque saison à ses gloires. Cependant, le mois de mai reste et restera encore très longtemps le mois de mise en place des plantes annuelles.

Que semer?



A cette époque de l'année, il est intéressant de semer les annuelles à grand développement. Capucines géantes à grandes fleurs, capucines des Canaries, Suzanne aux yeux noirs, clarckias, Ipomées azures, mais aussi les tournesols géants, les statices, immortelles, titonias, nigelles de Damas, molucelles, Amaranthes géantes, les soucis, lavatères, godétias, les ricins vert et pourpres, tagètes géantes, bonnets de gendarmes, cléomes, sans oublier nos colorés et légers cosmos. Les espèces et variétés ne manquent pas et pour les trouver en plants à repiquer, c'est quasi impossible.

Pour les autres annuelles classiques, c'est malheureusement trop tard pour obtenir de longues floraisons. Plantons par contre.
Vivaces, annuelles et arbustes deviennent nos hôtes privilégiés. Les espaces vides entre nos arbustes sont bien apparents et peuvent être facilement remplis par de nouveaux hôtes.
Les annuelles sont vraiment intéressantes. La floraison est longue, jusqu'aux premières fortes gelées. De plus, les couleurs sont intenses, les plantes compactes et les variétés utilisées et produites par les horticulteurs sont issues de sélections drastiques en vue de donner les meilleurs résultats tant sur le port de la plantes que la couleur et surtout la résistance aux maladies. Certes, nos annuelles demandent un peu plus de disponibilité.
La terre doit être travaillée chaque année, nourrie, et la plantation renouvelée chaque année. Mais le résultat n'en vaut-il pas la peine. Quelques bégonias gracilis, impatiences, pétunias, mufliers nains, cinéraires, tagetes, salvias rouges et bleus, renforceront les tracés, la lumière et la coloration intense du jardin.
A ces plantes de base s'ajoutent toutes les plantes dites de terrasse. Lantanas, Anthemis, Daisy Cap, surfinias, bacopas, diascias, bidens, sanvitalias, les verveines rampantes et semi érigées, les héliotropes au parfum envoûtant, les inoubliables géraniums droits mais aussi, les géraniums balcons qui mis en parterre couvrent rapidement de grandes surfaces en créant des dômes de plantes fleuries.

Les ricins pourpres et les daturas donneront de très grandes plantes, comme les abutilons et les fuchsias géants. Le Nicotiana sylvestris convient très bien pour l'ombre. La plante forme une rosette géante de laquelle émergent de grandes hampes florales terminées par des groupes de grandes fleurs blanches tubulaires et délicieusement parfumées.
N'oublions pas aussi les belles bulbeuses de parterre comme les belles de nuit ou Mirabilis, les Incarvillées, les agapanthes, les bégonias tubéreux, véritable festival de tons chauds et colorés.
Les cannas adorent l'eau et la nourriture, les arums blancs, dahlias et glaïeuls. Quelle fête !
Les annuelles grimpantes sont des plus intéressantes.
Les solanum jasminoïdes, les thunbergias, Ipomées, sans oublier le Mandevilla et les différentes sortes de capucines grimpantes. Les pois de senteurs apporteront légèreté et délicatesse, le parfum aussi.


A l'achat les plantes peuvent être petites. Renseignez vous bien sur le développement possible pour ne pas planter trop serré au risque de voir une forte concurrence entre les plantes, ce qui serait au détriment de l'effet escompté.
Attention aux plantes toxiques. Le laurier rose, les daturas, les solanum possèdent des alcaloïdes puissants. Prévenez bien vos jeunes enfants de ne pas manger ces plantes.

Beaucoup de ces annuelles conviennent parfaitement pour la composition de vos jardinières et bacs sur terrasse. Un petit truc, choisissez une couleur de base et travaillez les contrastes de feuilles et fleurs. L'ensemble restera homogène et vos compositions seront plus faciles à réaliser. Ressentez bien l'ambiance que vous voulez dégager cette année. Il existe un éventail suffisamment large que pour rester classique ou au contraire surprendre par le côté innovant des associations.
Les bacs doivent être larges et profonds, remplis de terreau de qualité pour un résultat de qualité. Après le 15 mai, plus de risque de gelées, excepté dans l'est du pays. Restons prudents.

Travaux du jardin



Les plantes bisannuelles terminent leurs floraisons et dégénèrent. Elles sont enlevées, et certaines transplantées dans des endroits moins ensoleillés pour continuer les floraisons. Début mai, si ce n'est pas encore fait, préparation des parterres. Les bulbes de printemps sont enlevés et mis en jauge pour terminer leur cycle.
Les terres sont travaillées en profondeur, enrichies en compost bien fait et nourries aux engrais organiques de préférence. D'autres zones de plantations en annuelles et vivaces peuvent être travaillées.
Ensuite on plante, comme d'habitude, un grand trou, la terre bien affinée, enrichie de terreau. Les plantes sont bien imprégnées d'eau avant plantation, le trou rebouché un volcan de terre autour de la plante, pour accueillir un arrosage copieux qui sera centralisé sur les racines.
Entre-temps, sarclages, binages, nettoyages, taille des floraisons terminées, surveillance des maladies et parasites et comme les feuilles se sont déjà bien développées, s'il reste des branches mortes, elles sont bien visibles.

Pour le gazon, le mois de mai est chaud et c'est un des meilleurs moments pour les nouveaux ensemencements.
Les gazons scarifiés en avril apparaissent maigres. Un réensemencement à raison de 1kg de semences par 100 m² suffit à régénérer votre moquette. La nourriture doit être dosée également. Respectez bien les doses indiquées sur vos sacs d'engrais au risque de brûler le gazon. Mais encore une fois, je préfère donner régulièrement au cours de l'année que de donner une dose massive en une fois.
Soyons doux dans nos approches, que ce soit par la nourriture ou par les doses voir surdoses de produits phytosanitaires. Pensons bien à ne pas agresser nos précieuses...
Après les premières tontes, passez le rouleau pour taller le gazon. Après tonte, le gazon est décollé du sol et tend à jaunir. En passant le rouleau, nous allons plaquer les jeunes racines arrachées contre la terre. Ces jeunes racines se ré enracineront rapidement et votre gazon ne jaunira pas ou peu.
On peut encore scarifier mais la croissance du gazon est rapide. Tondez court avant travail, et passez la souffleuse ou la tondeuse après les ramassages des mousses. La terre sera ainsi bien dégagée des matières mortes.

Pour tout ce qui est des traitements, équipez vous d'un bon masque avec cartouche adaptée aux traitements phytosanitaires. Un masque en papier ne vous protège absolument pas. Pensez à vos bronches et poumons. Des gants en caoutchouc et un ciré, des bottes sont de précieux atouts pour la prévention. En bon professionnel, nous mettons un masque pour tous les produits. Evitons aussi de recevoir les produits sur nous à cause des vents. Protégeons bien les plantes des herbicides pour ne pas les toucher. Plastiques, cloches, habillent les jeunes plantes. Pour les autres, surveillez la pression de sortie car les brouillards de pulvérisation peuvent se déposer sur les plantes voisines sans que vous ne le remarquiez.
La dose homéopathique fonctionne. Enfin, après usage, rincez bien les pulvérisateurs et nettoyez les habits de protection.
Travaillez aussi de préférence en lutte intégrée, avec la nature. Chaque parasite a son prédateur. Et malheureusement, les insecticides ne font aucune différence. L'intelligence et l'adaptation est bien une particularité du vivant. Ce qui n'est pas le cas pour les matières inertes.
La vie revient dans les pièces d'eau. Les eaux se réchauffent et la végétation se presse. Jacinthes d'eau, sagittaires, joncs, caltas, arum, nénuphars, et bien d'autres apportent beaucoup de fraîcheur au jardin et aux patios de détente.

Mai reste aussi un mois de jolies fêtes. Le muguet est à l'honneur, porte bonheur du foyer. Les parcs publics s'offrent en spectacle. Les sous-bois sont inondés du bleu ciel des jacinthes des bois, créant des tapis élégants et légers mettant les galons aux dessous chics jaunes et or des azalées à feuilles caduques. Les rhododendrons, vêtus de blancs, de bleus, de parmes et de roses, de rouges sang aussi remplissent le décor tandis que la frondaison des arbres porte chapeaux de vert pomme. Fraîcheur, senteurs, couleurs, mélodies fines et subtiles, goûts merveilleux de notre mère Nature. Présence totale dans cette « évasion » ou fusion nous invite.

Dans la serre


Nos serres de jardin nous donnent la possibilité d'avancer et de protéger nos cultures et plantes pendant les froids de printemps mais aussi de protéger nos plantes particulièrement sensibles aux températures sous le zéro.
Mai, avec la montée de la lumière, apporte son lot de chaleur tant sous abris que sous serre et châssis.
Pensons aux avantages certes mais aussi aux inconvénients de cette réserve de lumière et de chaleur.

Pendant les journées ensoleillées, la température monte facilement au dessus de 20° voir beaucoup plus. Cela peut en effet nous ravir d'être sous les tropiques mais nos plantes ne supportent pas nécessairement de telles températures :
Qu'elles soient en serre, châssis ou couche, certaines précautions sont donc à prendre.

Quelles sont-elles ?
- L'aération doit être bien adaptée aux températures souhaitées.
- il faudra pouvoir ouvrir les portes ou fenêtres ou trappes d'aération pour éviter les surchauffes.
- Les châssis ou couches devront être ouverts ou surélevés d'un côté pour laisser l'air frais maintenir une température qui ne sera pas nuisible aux plantes et légumes.
- La serre aussi devra avoir portes ouvertes, ou châssis à ouverture dans le dessus de la toiture pour l'évacuation de la surchauffe.

Mais d'où vient cette surchauffe...

Les rayons ultra violets de la lumière envoyés par le soleil viennent frapper les vitres et pendant la traversée du carreau se transforment en rayons infrarouge calorifiques. Les vitres vont retenir la chaleur émise par cette transformation du rayonnement. C'est l'effet de serre.
La chaleur accumulée sera retenue et s'accumulera à l'intérieur. Néanmoins, par un phénomène de convection, cette chaleur repartira en passant en partie par les vitres mais cela n'est pas suffisant par trop fortes chaleurs.
Cette hausse de température peut aller très vite et même vous surprendre. Une automatisation de base viendra bien en aide pour éviter tout désagrément.
La prévoyance aussi, si vous n'avez pas de possibilité d'un minimum d'automatisation (aération avec ouverture automatique).

Pour éviter aussi la montée de la température, on peut disposer de toiles d'ombrage (toile d'ombrage) à l'intérieur des vitres ou aussi de toiles extérieures automatiques. Très utiles aux serres.
Ces rayons infrarouges sont brûlants et peuvent endommager l'épiderme des plantes. Comme nous, après une longue période sans soleil, il faut adapter lentement les plantes à l'agression de celui-ci.
Les conséquences sont des brûlures sur feuilles pouvant parfois détruire toute la plante, le terreau qui se dessèche très vite et prive la plante d'eau, parfois jusqu'à un point de non retour. Attention donc.
On peut aussi constater que même si la plante a assez d'eau dans le pot et la soucoupe, l'intensité infrarouge est telle que la plante se laisse aller, ramollit et cuit littéralement sous le soleil.
Donc en résumé, attention à l'excès de chaleur, veillez bien à ce que les terreaux et terres soient bien frais et contiennent assez d'eau pour abreuver vos plantes.
Dans la serre continuez les arrosages et distribution d'engrais chaque semaine.
Cette nourriture est indispensable pour aider vos plantes à former des feuilles, de futurs boutons et fleurs.
Protégez des brûlures. Les amaryllis seront mises à l'extérieur après le 20 mai.
Les azalées terminent les floraisons, seront rempotées et mises à l'extérieur sur terrasse pour se régénérer et profiter au mieux de la lumière extérieure. Les clivias ou Saint Joseph eux aussi seront placé dehors si possible en ayant coupé les hampes florales.
Faites toujours attention d'habituer les plantes au soleil extérieur. Transitez d'ombre à mi ombre et puis au soleil pour celles qui en ont besoin et qui le supportent. Les Kalanchoés sont très résistant et fleurissent facilement. Les orchidées n'aiment pas le plein soleil et la sécheresse. Pour toutes vos plantes de terrasses qui ont été stockées en vérandas, après le 15 mai vous pouvez les installer dehors.
Abutilons, Lauriers roses, lantanas, fuchsias, cannas, daturas et autres.
Par contre, les cactus, euphorbes, et plantes grasses en général, les sansevières, supportent très bien les forts ensoleillements et fortes chaleurs.
Dans les serres, grande agitation pour les plantations des tomates, concombres, aubergines, piments, poivrons, et melons. La température moyenne est atteinte facilement pour ce type de plantes. Soyez vigilants le soir pour conserver autant que possible une température élevée. Ceci facilitera la croissance. Ce que les plantes détestent ce sont les écarts thermiques importants. Pas bons, les chauds et froids provoquent des maladies surtout aux collets des plantes. Le tuteurage est fonction de chacun (tuteurs pour tomates). Tantôt des perches, des tiges spiralées en métal autours desquelles on tournera les plantes qui s'appuieront sur la base des feuilles. Efficace, comme nouer des cordes au pied de la plante et rattachées aux éléments de toitures. Les plantes grimperont ou seront enroulées autour de la corde. Ceci évitera que sous le poids des fruits, la plante ne se tasse au sol. Les fruits resteront propres et secs et bien éclairés de toute part.
Tenez bien la fraîcheur dans la serre, et le sol doit aussi être gardé humide. Les plantes sous l'action du soleil et de la chaleur boivent beaucoup.
Lors de la plantation des melons, ils seront pincés sur 3 feuilles et les repercements axillaires aussi. Les rameaux à fruits viennent beaucoup plus vite. Pour les serres à vignes, bien aérer tout en gardant une température constante et assez chaude.
Les grappes de fleurs sont secouées pour la diffusion des pollens. On ébourgeonne, on pince et on palisse les nouveaux rameaux sur des câbles. La lumière ne doit pas venir sur les grappes.
Dès que les températures sont en hausse, les plantes poussent très vite. Elles sont tendres et turgescentes ce qui attire les parasites. Pucerons et aleurodes ou mouches blanches arrivent rapidement. Celles-ci sont très vivaces et se multiplient à grande vitesse. Vigilance. Vous pouvez introduire le parasite de la mouche blanche dès mi avril à début mai.
Retenez bien que trop de chaleur nuit aux cultures. Les plantes comme les laitues pousseront trop vite, seront sans trop de structure, fleuriront vite, en état de choc.

Sous couches et châssis, la hauteur de travail disponible est assez basse. Après le 15 mai, on ouvre le plus possible pour faciliter les cultures. Les jeunes légumes seront repiqués en pleine terre, les plantes annuelles aussi.

désherber
serre




Sitemap

Nous avons aussi pensé à elle chez ACD 07/03/2019

Foire Agricole Artisanale & Commerciale d’ Hazebrouck 07/09/2017

Retrouver notre ACD et son revendeur spécialiste dans le Nord Matovert à la 72 ème Foire Agricole Artisanale & Commerciale d’ Hazebrouck du 8 au 10 septembre 17

ACD: serres de jardin – serres tunnel – mini serres – équiper une serre