graines

Nos précieuses graines et leur bon usage



Semis hors-sol:



De nombreuses plantes légumières ou florales sont semées et élevées hors-sol sous abri chauffé puis ensuite mises en place en pleine terre. Le semis s'effectue soit en caissette à la volée avec ultérieurement un repiquage, soit graine par graine directement dans la motte d'élevage.
Les caractéristiques physiques et chimiques du substrat sont très importantes pour la réussite du semis: il doit être fin, poreux, bien drainé, sain, de salinité modérée. On trouve dans le commerce des terreaux spécialement composés pour les semis et les bouturages.
Pour les semis en caissettes, il est indispensable de répartir les graines uniformément, à une densité qui permette aux plantules de se développer sans se gêner ; une densité trop forte favorise aussi le développement de maladies cryptogamiques (=fonte des semis). On recouvre les graines de sable : l'épaisseur de la couche dépend du diamètre des graines : en général 2 à 3 fois ce dernier ; les graines très fines ne seront pas recouvertes. Ensuite la surface des caissettes est affermie au moyen d'une planchette, puis humectée une première fois avec un pulvérisateur et ensuite par imbibition lente.
Une fois que les plantules auront développé quelques feuilles, elles seront repiquées en godet dans un substrat plus riche.
Semer manuellement des graines une par une en godet n'est envisageable que si leur diamètre le permet ou si elles sont enrobées. On utilise le même substrat puis on y ajoutera un engrais après la levée.
Les semis sont placés en situation ombragée ; pendant la phase de germination et de première croissance, il faut assurer une température qui correspond aux exigences de l'espèce et une hygrométrie élevée de l'air (que les horticulteurs appellent « étouffée ») ; ensuite on aère progressivement afin d'habituer les plantes à une hygrométrie normale.
Si on ne dispose pas d'une serre, il existe dans le commerce des mini-serres chauffées ;

Les techniques de distribution des graines



Quelle que soit la technique retenue, il faut veiller à réaliser une densité homogène : cela permettra à chaque plante de disposer du même volume de terre à exploiter et du même espace aérien. Ainsi la croissance sera d'autant plus informe. Souvent l'amateur a tendance à semer trop densément : les plantes se gênent mutuellement et il existe entre elles une forte compétition qui se traduit par de grandes différences de croissance.
De même une mise en profondeur identique de toutes les graines favorisera une levée plus synchrone et une croissance plus homogène.

On peut répartir les graines sur la surface de culture de cinq manières différentes:



1. semis à la volée

Il se pratique en place pour des cultures à cycle court et pour les gazons, ainsi que pour les semis en caissettes. Les graines sont épandues de manière homogène sur toute la surface, en un ou en deux passages croisés. Dans ce cas, le désherbage ne peut être effectué que manuellement.

2. semis en lignes

On sème à bonne densité en lignes parallèles dont l'espacement dépend de la plante cultivée. Après la levée, on élimine les plantes en surnombre en conservant les plus belles. Les interlignes peuvent être désherbés avec un outil. Cette technique est utilisée pour des graines dont le taux de germination est faible et la levée irrégulière ; elle ne s'applique qu'à des graines peu coûteuses puisque la quantité semée excède largement le nombre de plantes voulues.

3. semis de précision en lignes

On place une seule graine à chaque endroit où on souhaite obtenir une plante. Il faut disposer de graines à taux de germination très élevé, supérieur à 95% et de calibre suffisant pour pouvoir les manipuler une à une : grosses graines nues ou graines enrobées.
Les graines vendues en rubans sont un cas particulier de semis de précision.

4. semis en poquets

On place les graines par groupe de 3 à 5, régulièrement espacés sur une ligne. Cela améliore les conditions de croissance de plantes qui se soutiendront mutuellement.

5. semis sur rang large

On répartit les graines sur une bande de 5 cm de largeur, mais à la même densité qu'en lignes simples. Ainsi, sans éclaircissage, les plantes disposeront chacune d'un volume plus vaste de sole et d'espace, sans se gêner mutuellement. Cette technique est principalement utilisée pour les légumes - racines et bulbes : le produit final est plus homogène.

Variante
Au lieu de répartir les graines uniformément sur une bande de 5 cm de large, on réalise deux demi-bandes de 3 cm de large espacées de 2 cm. Ce semis est difficile à réaliser manuellement ; il existe des semoirs mécaniques spécialement conçus.

Semis en place



Diverses fleurs annuelles et de nombreux légumes se sèment directement en place, là où ils effectueront tout leur cycle cultural. Dans ce cas la préparation du sol doit être particulièrement soignée, en raison de la fragilité des plantules.

Elle se fait en plusieurs étapes :

1. ameublir la couche arable en divisant les mottes : on utilise pour cela des outils à dents, manuels ou mécaniques ; pour ces derniers, il faut éviter une rotation rapide qui émiette la terre à l'excès, dégrade la structure et provoque ensuite une compaction (= « bétonnage ») défavorable aux plantes ;
2. éventuellement profiler le terrain en buttes ou en planches surélevées ; ainsi on obtient un meilleur réchauffement et un meilleur drainage de la terre ; pour des légumes - racines, la récolte sera beaucoup plus facile ;
3. préparer un lit de germination : ceci concerne les 5 premiers centimètres de la couche arable : on doit y réaliser un émiettement plus fin que ce qui est prévu plus en profondeur, afin de constituer une couche à structure continue qui facilitera la circulation de l'eau et la germination, par un contact intime entre les graines et le sol. Logiquement cet émiettement sera d'autant plus poussé que les graines sont fines.

La technique de semis manuel dépendra de la plante cultivée (à la volée - en lignes simples - en poquets - semis de précision - semis en rang large). Un recouvrement régulier et une profondeur uniforme favoriseront une levée homogène de la culture. Ensuite, les pratiques classiques (roulage, arrosage par aspersion, pose d'une bâche, désherbage, éclaircissage...) permettront à la culture de s'installer et de des développer de manière optimale.

graines semis
serre




Sitemap

Nous avons aussi pensé à elle chez ACD 07/03/2019

Foire Agricole Artisanale & Commerciale d’ Hazebrouck 07/09/2017

Retrouver notre ACD et son revendeur spécialiste dans le Nord Matovert à la 72 ème Foire Agricole Artisanale & Commerciale d’ Hazebrouck du 8 au 10 septembre 17

ACD: serres de jardin – serres tunnel – mini serres – équiper une serre