laitues

La légume du mois mai: des laitues!



Existerait-il au printemps un jardin potager sans laitue? La réponse est très probablement négative. Ainsi se justifie pleinement la dénomination d'une variété ancienne très renommée de laitue pommée printanière: la 'Reine de Mai'.

Les laitues (Lactuca sativa - Famille des Astéracées) présentent une énorme diversité de formes, de teintes, de goûts et d'utilisations. Leur origine exacte n'est pas connue, mais leur usage au Moyen-Orient et en Egypte est attesté, de même que dans la Grèce antique et à Rome. Ces plantes dérivent vraisemblablement de plusieurs espèces spontanées. La diffusion des laitues en Europe est attribuée aux Romains. Elle figure parmi les 88 plantes citées dans le Capitulaire De Villis de Charlemagne.

Si la consommation des feuilles crues assaisonnées est devenue la plus courante, de même que leur utilisation pour la décoration de plats et d'assiettes, il ne faut pas oublier les préparations à base de feuilles et de tiges cuites. Les laitues ont aussi diverses indications médicinales: on leur prête des vertus apéritives (en début de repas), ainsi qu'hypnotiques (par leur latex : le lactucarium) ; leur teneur en fibres alimentaires active le transit intestinal s'il est « paresseux ».
Dès lors, introniserez-vous quelques « Reines de Mai » au jardin ?

Principaux types de laitues



1. Laitues formant une pomme


Les feuilles enserrées les unes dans les autres forment une pomme plus ou moins dense dont le poids varie de 0,4 à 1 kg lors de la récolte. Feuilles tendres ou coriaces, lisses ou cloquées, à bord entier ou découpé, de teinte blonde, verte, rougeâtre ou rouge. Le phénomène de pommaison est déterminé par la longueur du jour et la température (=photo-thermopériodisme) ; chaque variété doit donc se cultiver dans des conditions bien précises pour obtenir une pomme ; en conditions inadéquates, elle formera une rosette de feuilles puis une hampe florale.

1.1. Laitues « beurre »

Forment une pomme sphérique ou aplatie de feuilles tendres, plus ou moins cloquées, à bord non découpés. On distingue quatre groupes.

1.1.1. Laitues-beurre printanières

Pomment en jours courts et température modérée, ainsi qu'en jours croissants et température plus élevées ; conviennent donc pour les cultures de printemps.

1.1.2. Laitues - beurre d'été et automne

Pomment en jours longs ; supportent la chaleur et la sécheresse ; pomme volumineuse. En effectuant un semis en place, sans repiquage, on favorise le développement d'un pivot et la résistance à la sécheresse.

1.1.3. Laitue d'hiver

Résistant au froid et même à un gel modéré ; à semer en automne et hiverner en place sous une légère protection développent une pomme en fin d'hiver et au début du printemps.

1.1.4. Laitue d'hiver de serre

Plante adaptées aux jours courts et à une faible luminosité ; pomment à basse température.

1.2. Laitues romaines

Pomme volumineuse, de forme ovoïde, à feuilles fermes et croquantes, à côtes larges, de teinte blonde, verte ou rouge.
A cultiver en jours longs et température élevée.

1.3. Laitue Batavias

Pomme volumineuse sphérique ou aplatie, assez ferme ; feuilles assez coriaces à bord dentés, de teinte verte ou rouge. Se cultivent du printemps à l'automne : culture plus longue que celle des laitues-beurre.

1.4. Laitues Iceberg

Parfois considérées comme un sous-groupe des précédents ; pomme sphérique lourde ; feuilles croquantes lisses à bord dentés et larges côtes, de teinte verte. Les feuilles se recouvrent comme chez les choux-cabus. Se cultivent au printemps, en été et en automne.

1.5. Laitues grasses

Pomme ferme de dimensions moyennes ; feuilles épaisses plus ou moins cloquées, de teinte vert foncé ou rouge.

A cultiver au printemps, en été ou en automne, en plein air, ou en serre en hiver (choisir un cultivar qui résiste au froid). Encore appelées « Sucrines ».

2. Laitues ne formant pas de pomme


Les feuilles sont disposées en rosette sur une tige plus ou moins développée ; feuilles généralement tendres, de forme et de teinte variables.

2.1. Laitues à feuilles de chêne

Feuilles à lobes arrondis, de teinte verte ou rouge.

2.2. Laitue « salad-bowl »

Assez proches des précédentes, mais à feuilles plus profondément incisées, vertes ou rouges.

2.3. Laitues « Lollo »

Feuilles très frangées, blondes, vertes ou rouges.

2.4. Laitues frisées à couper

A feuilles cloquées vertes ou rouges ; se récoltent feuille par feuille.

Pour ces quatre types, culture de printemps, d'été ou d'automne à condition de choisir un cultivar adapté à la saison : certains cultivars craignent la chaleur.

2.5. Laitues-asperges

Encore appelées « celtuces » , forment une tige épaisse portant des feuilles allongées ; la tige charnue est les feuilles apicales sont consommées cuites. Se cultivent en été et en automne ; montent rapidement en graines.

Culture des laitues



• Exigences

Sol bien structuré, humifère, bien drainé, frais, non salin (peu de résidus de fumure des cultures précédentes !), à pH neutre.
Bien choisir les cultivars en fonction du climat.
Fumure organique bien compostée ;
Fumure minérale : azote = 5g/m² ; acide phosphorique = 12 g/m² ; potasse = 10g/m², magnésie = 5g/m².

• Graines

De teinte blanche, beige ou moire : 700 à 800 graines par gramme.
Longévité moyenne = 5 ans. Graines nues ou enrobées.
Semis en motte à 15-20°C ; levée rapide = 3 à 4 jours.
Semis en place, en poquets, pour les cultures d'été.

• Plantation

En sol bien ameubli afin de favoriser le développement des racines ; au plus tard lorsque les plants ont 4 feuilles ; n'enterrer les mottes que d'un tiers à la moitié de leur hauteur (= plantation « flottante »).
Distances en fonction du développement et de la saison : de 25 à 35 cm.
Paillage plastique, plastique biodégradable ou papier : moins de maladies du feuillage, moins de pertes au parage.
Arrosages afin de maintenir une humidité constante qui assurera une végétation continue : un arrêt de végétation peut provoquer une montée en graines prématurée.

• Maladies et ravageurs principaux

- nécroses et dessèchement du bord des feuilles : résultent d'une alimentation déficiente en eau : sol trop sec, enracinement mal développé, salinité excessive, variations importantes et rapides du climat... ;
- pucerons du feuillage et des racines ;
- chenilles de noctuelles et larves de tipules : collet et racines détruits ;
- mildiou (=Bremia) : taches jaunes du feuillage et feutrage à la face inférieure, évoluant en nécroses ; favorisé par un excès d'humidité. Les cultivars récents ont une résistance meilleure ;
- Sclerotinia et Rhizoctonia : pourriture de collet et de feuilles basales ;
- Botrytis : pourriture grise favorisée par un excès d'humidité.

serre




Sitemap

Foire Agricole Artisanale & Commerciale d’ Hazebrouck 07/09/2017

Retrouver notre ACD et son revendeur spécialiste dans le Nord Matovert à la 72 ème Foire Agricole Artisanale & Commerciale d’ Hazebrouck du 8 au 10 septembre 17

Salon Inter Alpin Architecture Aménagement (SIAA) à Mégève 19/06/2017

Un vent nouveau souffle sur l’Art de Vivre en Montagne

ACD: serres de jardin – serres tunnel – mini serres – équiper une serre