Au potager

Au potager, on prend le temps, du bon temps.

Au potager

Profitons des espaces qui se libèrent dans notre serre. Reprenons nos outils pour rafraîchir la terre, la retravailler pour la rendre accueillante à nos nouveaux semis et repiquages.

On sème

Voici les légumes on peut semer dans notre serre de jardin.
- Pois et haricots pour être dégustés en vert.
- Les poireaux et ciboulettes semés début du mois seront à repiquer en septembre.
- Carottes et céleris, cerfeuil, cresson et persil.
- Les choux navets, qui une fois récoltés sont excellents cuits en sauce blanche.
- Les choux brocolis, verts et frisés pour l'automne.
- Les épinards, endives et scaroles, chicorée sauvage, frisées, poirées.
- Les laitues vertes et pommées,
- La mâche et les navets, le panais.
- Le succulent pourpier et la glaciale charnue. Sans oublier les radis courts et radis longs, croquants et apportant la fraîcheur à nos salades.
- La surprenante roquette, la coriandre au parfum exaltant, le dile si subtilement anisé.

 

Profitons aussi pour semer nos engrais verts sur les espaces non réutilisés par d'autres cultures. Ces engrais verts jouent plusieurs fonctions. D'abord de nourrir les sols en azote. Des bactéries symbiotiques se développent sur les racines et libèrent de l'azote dans le sol.
Les racines des légumineuses s'enfoncent profondément dans le sol, créent ainsi un fractionnement des terres et permettent les échanges eaux et air nécessaires aux racines des plantes. Enfin, en descendant en profondeur, les racines remontent les sels minéraux des profondeurs vers les feuillages qui une fois broyés et incorporés aux sols en automne, vont reminéraliser la terre en surface.


On repique encore

Les poireaux d'hiver se repiquent en rangées espacées de 40 cm et plantés dans la ligne tous les 15 cm. Attention à la profondeur de plantation. Trop bas les plantes tardent à grossir. Par contre le fût du blanc en sera plus long. Bien arroser régulièrement les premiers jours pour que les plantes ne se dessèchent pas et s'enracinent rapidement. Les plantes seront de préférence plongés dans un pralin fait d'argile et de bouse de vache. Les racines ainsi protégées ne sèchent pas et la bouse offre l'avantage naturel de stimuler les enracinements.
Et on repique aussi les céleris blancs, verts, et raves ainsi que bon nombre de sortes de laitues, salades et légumes verts. Laitue radicio, Lollo blonda, Lollo Rossa, Batavia blondes et rouges, laitues Iceberg, laitues quatre saisons, endives et scaroles aussi délicieux pain de sucre et choux chinois.
On peut replanter des courgettes non coureuses pour une récolte plus tardive avec fruits moyens.
Tous ces légumes nécessitent des arrosages copieux en début de culture. Soyez vigilants.
Dans de nombreuses jardineries vous pourrez trouver des légumes à repiquer en mottes de terreau compacté et dont les variétés sont choisies en fonction des moments de récolte. Ceux-ci sont donc adaptés au moment des repiquages. Certains légumes réagissent à la longueur des jours, sont plus sensibles à la chaleur au froid. En choisissant bien les variétés on évite beaucoup de problèmes de cultures. Faites confiances dans ces variétés offertes dans les centres de jardinage. Les résultats en valent la peine.

 

On récolte

Tout se récolte, en succession, en vue de la consommation directe ou la congélation et encore la stérilisation, le séchage et aussi l'entreposage.
Les tomates « pomodore » en variétés surprenantes. A grappes, mini ou cocktail, Noires de Crimée, jaunes de Russies, Cœur de Bœuf, tomates raisins jaunes et verts, courgettes vertes longues, ronde de Nice, courgettes jaunes, courges spaghetti, potimarrons, et concombres verts longs, poivrons rouges verts et jaunes, piments, cornichons et melons accompagneront volontiers tous nos plats et salades d'été. Sans oublier nos préparations d'hiver.
Les carottes, betteraves rouges, choux blancs, verts et rouges, céleris verts blancs et raves.
Les pois et haricots nains et à rames s'offrent à la cueillette.
Oignons, ails et échalotes commencent à jaunir du feuillage. Il est temps de coucher les tiges sur le sol pour faire mûrir les bulbes avant arrachage.
Prenez soins de bien laisser ressuyer les bulbes quelques jours, avant d'entreposer. Trop d'humidité contenue favorisera les dégâts des pourritures. Le tressage de l'ail et des oignons en belles bottes peu faire preuve de sens artistique et d'imagination.
Les condimentaires sont chargées en huiles essentielles. Estragon, thym et romarin, origan, basilic et coriandre, menthes verts et poivrées, Curry, cerfeuil, persil, anis et fenouil.
Cueillies fraîches pour une utilisation directe ou mises à sécher.
Que dire des laitues, radis, pourpier et glaciale, épinards et bien d'autres encore.
Sans oublier les fleurs mâles des courgettes, appétissantes et succulentes en beignets frits.
Plaisirs des yeux, du palais et de l'esprit pour nous ravir par les formes et les couleurs, le goût, et la subtilité de tous ces parfums.

Pour la récolte des pommes de terre hâtives et tardives, laissez-les bien ressuyer sur le sol avant de mettre en cave, de manière à ce que les tubercules soient bien secs.
Vous éviterez ainsi les débuts de pourritures humides et sclérotes.



Pour réussir vos tomates : les pieds dans l'eau et la tête au soleil. Beaucoup de nourriture bien équilibrée.
La tomate est très vigoureuse. Conservez la tige centrale et supprimez les gourmands qui viennent aux aisselles des feuilles sur la tige.
Ces gourmands se développent rapidement et au détriment des fruits en développement. Bien les enlever régulièrement. Les arrosages seront copieux et réguliers.
L'engrais tomate sera distribué régulièrement pour obtenir une croissance homogène.
En pleine terre sans abris, on laissera trois beaux bouquets de fleurs sur la plante.
Sous serre ou sous abris, on peut aller jusque 5 bouquets de fleurs.
On coupera la tête de la plantes en laissant deux à trois feuilles au-dessus du dernier bouquet de fleurs, pour tirer la sève jusqu'aux fruits. Chaque grappe de fruits pourra alors arriver à maturité.
Certaines tomates attrapent le « cul noir ». A l'endroit de la mouche de la fleur apparaît une tache noirâtre qui se développe en faisant pourrir le fruit. Cette maladie est due à des arrosages irréguliers et à un excès d'acidité du sol. La plante manque de calcium et développe ce type de maladie.
Le mildiou, si connu et redouté de tous, peut détruire toute votre récolte, et s'attaquer aussi aux courgettes, melons, potirons, concombres et surtout aux pommes de terre. Des traitements préventifs à la bouillie bordelaise ou à l'oxychlorure de cuivre préviennent et combattent efficacement la maladie. Prendre bien soin de traiter au-dessus et en-dessous des feuillages.
Cette maladie se développe à cause de l'eau sur le feuillage.
Les tomates doivent pousser avec les feuilles au sec.
Le froid et l'humidité favorisent le développement de la maladie. Un abri de fortune, des vitres, du plastique, la serre seront autant d'avantages pour cette culture.
Les tomates que vous cueillerez tôt le matin sont froides. La chaleur de votre main peut entrainer des craquelures sur les fruits au moment de la cueillette.
Néanmoins, déjeuner le matin avec une tomate fraîchement cueillie, coupée en tranches, salée et déposée sur le pain épais et beurré, c'est « le bonheur ».


Les travaux du potager

Les haricots doivent être buttés pour donner de meilleures récoltes, comme les pommes de terre.
Les travaux d'entretien réguliers sont les sarclages, binages et arrosages,
Un binage du sol vaut deux arrosages. En effet, par le binage, les capillaires du sol sont coupés et l'eau ne peut plus s'évaporer aussi facilement.
Faisons attention à bien gérer l'eau dans nos cultures.
En arrosant les cultures le soir, les plantes se gorgent d'eau la nuit et affronteront mieux les soleils du jour. Restez vigilants. Par temps chaud, l'eau est un allié précieux mais par temps froid, cette même eau peut devenir une ennemie redoutable.
Adaptez vous en conséquence.

Les parasites prolifèrent rapidement du fait des conditions climatiques des plus favorables.
Réagissez rapidement en cas d'attaque. Nos potagers regorgent de « sucres d'orges » pour les limaces, chenilles, pucerons et altises, taupins et larves.
La piéride des choux fait des ravages. Ce magnifique papillon blanc pond les œufs à l'envers des feuilles de choux quels qu'ils soient.
Les œufs éclosent et les mini chenilles avides de se nourrir commencent à manger du bout des lèvres, pour suivre à grignoter et ensuite dévorer les feuilles de vos beaux cabus. Horreur.
Après quelques jours, il ne reste que les nervures et côtes grasses de vos dodus végétaux. 



En traitant vos plants avec un insecticide à base de Bacillus thuringiensis, cette bactérie sera consommée en même temps que le feuillage et intoxiquera les chenilles. Les traitements sont à recommencer régulièrement, surtout si les pluies sont nombreuses et lavent les feuillages des bactéries alliées. Les altises aussi détruisent beaucoup les choux et navets. La pyréthrine agit par contact et doit donc être pulvérisée régulièrement.

Les maladies viennent souvent de mauvaises conditions de cultures. Trop serrés, trop denses, trop froid, trop humide, pas assez d'autodéfense, déminéralisation, etc.
Pour les traitements préventifs et curatifs, assurez-vous que les plantes sont bien arrosées avant traitement. Les produits circuleront mieux dans la plantes et seront plus efficaces. Lors des traitements, les plantes boivent beaucoup plus par réaction aux produits des pulvérisations.
Les mesures de sécurités restent d'application. Des masques, des lunettes, des gants de protection et des bottes. Evitez de respirer les produits et n'oubliez pas de protéger votre peau.

Par fortes chaleurs, les oiseaux mangent les feuilles des laitues, et les jeunes pousses riches en eau. Prévoyez des points d'eau pou nos joyeux volatiles qui sont aussi des dévoreurs d'insectes et de parasites.

serre pour jardin




Sitemap

Nous avons aussi pensé à elle chez ACD 07/03/2019

Foire Agricole Artisanale & Commerciale d’ Hazebrouck 07/09/2017

Retrouver notre ACD et son revendeur spécialiste dans le Nord Matovert à la 72 ème Foire Agricole Artisanale & Commerciale d’ Hazebrouck du 8 au 10 septembre 17

ACD: serres de jardin – serres tunnel – mini serres – équiper une serre