mauvaises herbes

Mauvaises herbes

Cette catégorie de plantes 'ennemies des cultures' prote des appellations différentes selon les spécialistes qui les étudient; elles porteront le nom de:

- plantes commensales associées aux cultures pour les biologists;
- de plantes adventice venues d'ailleurs pour les phytogéopgraphes;
- d'espèces concurrentes ou de mauvaises herbes par le cultivateur.

D'autres qualificatif sont parfois ajoutés tells que:

- espèces rudérales: ce sont des plantes qui se développent autour des habitations ou d'un lieu où se déroulent des activités humaines (jardins);
- espèces messicoles: celles-ci se développant dans les champs de culture.

Comme vous pouvez le constater la literature technique et philosophique sur le sujet ne manqué pas, mais pour le jardinière debutant une question vient tôt ou tard à l'esprit: mais d'où viennent toutes ces mauvaises herbes et comment en venire à bout efficacement. Comprendre un problème permet de mieux le résoudre.

Origine des mauvaises herbes

Si ce n'est par l'environnement voisin, la colonisation des surfaces peut se faire au depart de graines continues dans le sol. La terre est en effet un formidable reservoir de semences; certains scientifiques n'ont pas hésité à estimer qu'un metre carré de terre pouvait contenir de 8000 à 40000 graines. A titre indicatif, je pense qu'il n'est pas inutile de rappeler quelques chiffres supplémentaires; un pied de coquelicot peut produire quelques 60000 graines, tandis que l'amarante et el chénopode produisent chacun près de 40000 graines. Le pouvoir germinatif de certaines graines peut également être très long; jusqu'à plusieurs centaines d'années pour certaines plantes telles que le mouron ou le chénopode. De ces graines stockées dans le sol environ 10% germeront dès qu'elles rencontreront des conditions favorables à la germination don't l'exposition à la lumière. La germination la plus rapide est effectuée par les espèces à vegetation annuelle, tandis que les plantes vivace sont plus lentes mais aussi plus tenaces.

Association ou concurrence avec les cultures?

Les espèce dites commensales vivent sans gros problèmes en association dans la nature. Mais, dans un jardin, il serait illusoire de pouvoir maintenir de façcon durable et équilibree ce genre d'association. La selection artificielle de nos variétés ou leurs particularistés végétatives, nous oblige à intervener de façon régulière afin de les preserver de leurs concurrentes naturelles.
Les mauvaises herbes peuvent être autochtones, dans ce cas, il s'agit d'espèces locales provenant des lisères de bois ou des zones naturelles environnantes: gaillet gratteron, pâturins, chardons, cirses, laiterons, sénéçcons, épilobes,...
Les mauvaises herbes peuvent être également qualifiées d'adventices lorsqu'elles ont été disséminées volontairement ou involontairement par l'himme: buddleia, rénouée du Japon, le robinier, l'ailanthe, le solidago, le galinsoga (don't le territoire s'est étendu progressivement de l'Angleterre, à la Hollande, puis la Flandere Belge, puis Française et enfin l'Allemagne).
Ces plantes réduise le rendement mais aussi l'esthétique d'un jardin en y semant la zizanie (zizanos = mauvaise herb en Grec). De plus, il ne faut pas sousestimer les effets secondaires produits par leur présence; support de parasites, champignons, virus, ajoutons enfin le facteur allergène que peuvent susciter certaines plantes.

Connaître avant d'agir

Dans un jardin, l'éventail des mauvaises herbes dépasse rarement 10 espèces différentes. Ces espèces ne sont pas forcément identiques dans chaque jardin, car le type de terrain, la richesse du sol, l'humidité, la fréquence et le type de fumure appliqué permettra à telle ou telle espèce de se developer. Toutefois, on peut distinquer deux categories de mauvaises herbes:
- les mauvaises herbes annuelles qui se trouvent généralement dans le potager et les zones régulièrement travaillées
- les mauvaises herbes vivaces qui sont surtout présentes dans le nouveaux terrains et les zones délaissées du jardin

les mauvaises herbes annuelles

ces plantes sont très prolifiques; elles bouclent leur cycle végétatif en quelques semaines. La germination de ces plantes est tellement rapide qu'elle mettre en peril les jeunes semis en cours de germination.

serre




Sitemap

Nous avons aussi pensé à elle chez ACD 07/03/2019

Foire Agricole Artisanale & Commerciale d’ Hazebrouck 07/09/2017

Retrouver notre ACD et son revendeur spécialiste dans le Nord Matovert à la 72 ème Foire Agricole Artisanale & Commerciale d’ Hazebrouck du 8 au 10 septembre 17

ACD: serres de jardin – serres tunnel – mini serres – équiper une serre