Les chicorées frisées et les chicorées scaroles dans les serres jardin

Les chicorées frisées et les chicorées scaroles dans les serres jardin.

1. GENERALITES.
Les chicorées
compren­nent de nombreux légumes se divisant en deux grands groupes : les Cichorum endiva et les Cichorium intybus.
Dans le 1er groupe nous retrouvons les Chicorées Irisées (C. endiva Crispa) et les chicorées scaroles (C. endiva latifolia) et dans le second, le chicon ou chicorée de Bruxelles, la Barbe-de-capucin, les chicorées sauvages améliorées (pain de sucre et rouge de Vérone) et enfin la chicorée à grosses racines de Magdebourg (chicorée à café).
Le chicon ne peut donc en aucun cas, n'en déplaise aux Français, être appelé endive. En effet, seules les frisées et scaroles peuvent porter ce nom. Enfin, dans le commerce, le terme endive est souvent réservé aux chicorées frisées.

Les chicorées frisées et scaroles appartiennent à la famille des Astéracées (composées). L'endive était connue chez les Grecs et les Romains. Elle apparaît en France au 15ème siècle et la technique du blanchiment n'est commue que depuis le 16ème siècle. Le nom "scarole" n'apparaît, lui, qu'au 16ème siècle. Les variétés modernes datent du 19ème siècle. C'est de 1832 que date la première description de la chicorée fine de Rouen ou Corne de Cerf.



Les chicorées sont des espèces typiquement bisannuelles mais cultivées en annuelles. La forme et la couleur, des feuilles varient selon les variétés. Lors de la montée à graines, naît une tige creuse, arrondie, au sommet de laquelle se développent des fleurs bleues, parfois blanches.
L'enracinement profond peut atteindre 60 cm, mais le repiquage limite le système radiculaire à un chevelu abondant de 30 cm de profondeur.
Les semences sont grises; on en compte 600 au gramme. Elles peuvent se conserver de 6 à 10 ans dans de bonnes conditions.

2. CLASSIFICATION ET VARIETES.
Les chicorées frisées présentent des feuilles finement et profondément découpées alors que les chicorées scaroles possèdent des feuilles assez amples, peu dentelées. Les variétés sont nombreuses. Pour les chicorées frisées, nous pouvons citer : la frisée de Louviers, la frisée de Meaux, la frisée wallonne et la chicorée frisée d'été à cœur jaune. En scarole : la ronde verte à cœur plein, la blonde à cœur plein et la géante maraîchère donnent satisfaction.
Pour le choix de vos variétés, insistez sur la résistance ainsi que leur capacité à blanchir naturellement.



3. EXIGENCES.
Au niveau du climat, les chicorées frisées et scaroles sont peu résistantes au froid; elles ne supportent pas nos hivers sans une protection adaptée. Il faut donc les protéger dès que les gelées sont à redouter. Dans l'ensemble, les chicorées frisées sont moins rustiques que les scaroles. Cultivées trop tôt au printemps, ces deux races présentent le risque de monter prématurément à graines en raison du phénomène de vernalisation. Pour cette raison, la tradition maraîchère repousse les semis de plein air au début juin.
Les endives sont très exigeantes en humidité. Les rendements sont d'autant plus élevés que les arrosages sont fréquents et copieux.
Les terres franches, riches en humus conviennent bien aux chicorées. La fraîcheur du sol est indispensable par une végétation abondante et rapide. Il faut éviter les terres brûlantes qui réduisent les rendements et favorisent la montée à graines. Un ph neutre (7) est à rechercher. Elles sont donc parfaite à cultiver dans les serres jardin.

Comme les laitues, les chicorées demandent de 800 à 1.000 kg de fumier à incorporer à l’automne. D'ailleurs, ces espèces sont souvent traitées en cultures dérobées, après des pommes de terre hâtives par exemple.
Pour la fumure minérale, utilisez la formule de base des foliacées : 4 kg de nitrate d'ammoniaque, 6 kg de superphosphate et 4 kg de sulfate de potasse à l'are. Il convient cependant de ne pas forcer sur les fumures minérales azotées dont l'excès peut entraîner la pourriture du feuillage. Pour cette raison, les apports azotés seront répartis en 3 distributions : après la reprise des plantes, 20 jours après et, enfin, avant la pommaison.



4. PROTECTION DES PLANTS.
Le serais peut s'effectuer en pépinière avec repiquage ou directement en place avec éclaircissage. Chacune des deux techniques présentes des avantages et des inconvénients. Nous noterons cependant que le semis en pépinière est souvent préféré à la seconde technique.
Les semis de la chicorée frisée "endivette" à couper débutent sous châssis â partir du 15 avril dans des lignes denses distantes de 20 cm. En pleine terre, de tels semis sont à partir du 15 mai. La récolte peut se faire plusieurs fois à condition de respecter le bourgeon terminal.
Pour les endives et les scaroles, les semis en pleine terre débutent le 15 mai à bonne exposition et sont rejetés toutes les 2 à 3 semaines jusqu'en juillet.

5. PLANTATION.
La mise en place des plants a lieu lorsqu'ils possèdent 4 ou 6 feuilles. En général, la distance de plantation est de 40 x 40 cm. Cependant, pour favoriser le blanchiment, certains producteurs conseillent de planter plus serré (30 x 30). Evitez de planter par temps chaud, sinon, le soir. Une plantation en motte est toujours favorable. Tassez au pied du plant en évitant d'enterrer le collet. Un arrosage suit toujours cette opération. Tous ces travaux sont supprimés si vous semez en place en poquets à 30 cm.



6. SOINS CULTURAUX.
Au début de la végétation, il est bien de donner quelques binages pour briser la croûte superficielle et lutter contre les mauvaises herbes. Lors de ces opérations ne pas oublier les engrais azotés en fractionnement. Les chicorées bien blanches acquièrent une valeur plus élevée aux yeux de la ménagère. Pour cette opération, la plante doit être ressuyée afin d'éviter la pourriture du cœur. Plusieurs techniques sont utilisées : un pot à fleur sur le cœur, recouvrir de paillais-sons ou utiliser un lien (raphia, coton, élastique, ...).
Privé de lumière, le cœur de la plante s'étiole et blanchit en une huitaine de jours si la température est élevée (une douzaine de jours s'il fait froid). Il convient de ne blanchir que les plantes nécessaires à la consommation car celles qui sont blanchies ne se conservent pas.

7. RECOLTE.
La récolte a lieu environ 3 mois à 3 mois et demi après le semis et peut se prolonger jusqu'à la fin de l'année, à condition d'adapter la date du semis et l'intensité de la protection contre le froid. Les plantes sont coupées au collet à l'aide d'un couteau; les feuilles extérieures ou pourries sont enlevées.

serres jardin




Sitemap

Foire Agricole Artisanale & Commerciale d’ Hazebrouck 07/09/2017

Retrouver notre ACD et son revendeur spécialiste dans le Nord Matovert à la 72 ème Foire Agricole Artisanale & Commerciale d’ Hazebrouck du 8 au 10 septembre 17

Salon Inter Alpin Architecture Aménagement (SIAA) à Mégève 19/06/2017

Un vent nouveau souffle sur l’Art de Vivre en Montagne

ACD: serres de jardin – serres tunnel – mini serres – équiper une serre