Au potager: de mi-octobre à mi-novembre (serre de jardin)

Au potager: de mi-octobre à mi-novembre

A L'AIR LIBRE
 
Cardons
Enrouler un paillasson de ro­seaux ou quelques épaisseurs de toile de jute ou de carton ondulé autour des feuilles dont les larges pétioles sont préalablement liés en faisceau, puis butter les pieds. La récolte se fera dès que le blanchiment sera terminé, c'est-à-dire après trois semaines.

Céleris à côtes pleines
Protéger lors des premiers ris­ques de gelées et récolter après blanchiment sauf pour les "pleins blancs".

Chicorées frisées et scaroles
Les abriter par différents moyens à l'approche des gelées et les récolter après blanchiment en commençant par les plus développées.

Chicorée witloof
Début de l'arrachage de plantes destinées à la culture ordinaire.

Choux brocolis tardifs de Walcheren
On les butter pour éviter leur renversement par le poids des neiges ou par la force des vents.

Choux cabus hâtifs
Les plantes semées vers le 15 août sont plantées en octobre, en rigoles de 10 à 12 cm de profondeur et à 50x 50 cm, sauf si on les plante en mars 1994.

Choux cabus tardifs
Poursuivre la récolte.

Mâches, épinards
Sarcler et biner pour maintenir les lignes propres; épandre du compost et récolter selon les besoins.

Poireaux
Epandre du compost entre les lignes et le couvrir de matières organiques telles que dernières tontes de pelouses, tiges florales fanées de plantes vivaces, feuilles mortes, paille, etc.

Potirons
Terminer leur récolte et les conserver dans un local pas trop frais.

Parcelles devenant libres
Continuer les épandages de compost, d'algues marines ou de poudre de roche. Seuls le seigle et l'avoine d'hiver peuvent encore être semés en octobre comme fumures vertes.

Conservation des céleris-raves
Mettre une couche de sable dans le fond des bacs à fleurs inemployés en hiver et y déposer les raves que l'on a arrachées début novembre, garnies des feuilles du centre seulement. On aligne les céleris les uns contre les autres, sans enlever les racines, puis on comble les vides avec du sable.  Tant que les conditions atmosphériques le permettent, on laisse les bacs dehors en arrosant de temps en temps si nécessaire. Dès qu'il commence à geler la nuit, on les rentre dans un local abrité des températures négatives. La conservation se fera en coffre, en silo, en cave ou serre de jardin pour de grandes quantités.

Conservation des légumes-racines
Radis d'hiver, betteraves, navets, panais, carottes, scorsonères :
- par stratification : à l'extérieur, dans un trou bien drainé ou en cave, on alterne une couche de sable de rivière et une couche de légumes;
- en caisses, tonneaux et fûts : les racines sont simplement entassées dans les récipients fermés et enterrés dans un endroit bien drainé du jardin;
- en silos : on garni de paille un trou rond ou une tranchée d'un fer de bêche de profondeur et on y dispose les racines en un tas dépassant le niveau du sol. On recouvre ensuite les légumes d'une couche de paille puis de terre mais en prévoyant une ou deux cheminées d'aération (branches sans feuilles liées ensemble et traversant verticalement les légumes entreposés) ; sur place : dans les sols bien drainés et où il n'y a pas à craindre les dégâts des rongeurs; il suffit d'épandre une bonne couche de compost et de feuilles mortes entre les légumes. Choux-fleurs printaniers. Si le semis a été trop dru, on repiquer les plantes à 5 x 5 cm.

serre de jardin




Sitemap

Foire Agricole Artisanale & Commerciale d’ Hazebrouck 07/09/2017

Retrouver notre ACD et son revendeur spécialiste dans le Nord Matovert à la 72 ème Foire Agricole Artisanale & Commerciale d’ Hazebrouck du 8 au 10 septembre 17

Salon Inter Alpin Architecture Aménagement (SIAA) à Mégève 19/06/2017

Un vent nouveau souffle sur l’Art de Vivre en Montagne

ACD: serres de jardin – serres tunnel – mini serres – équiper une serre