Dans la serre et la véranda en juin.

Dans la serre et la véranda en juin.

En juin, toutes les serres sont logées à la même ensei­gne. Il peut y avoir malgré tout quelques petites diffé­rences dans le domaine de l'arrosage et de l'ombrage des serres chaudes et froi­des car les plantes n'ont pas toutes les mêmes exigences. Au jardinier compétent de choisir ce qu'il y a lieu de faire.

Rempotage
Suivant les opportunités, on rempotera les bégonias tubéreux et de collection, le Sinningia et les Slreptocarpus, les Naegelia, les Saintpaulias, les Achimenes et les Isoloma, soit, toutes les gesnériacées à végé­tation estivale pour la plupart. Opérer avant que les racines tapissent les parois du pot et qu'elles feutrent trop fortement. Employer un substrat perméa­ble et bien aéré. Si c'est néces­saire, ajouter de l'hygromul ou du polystyrène expansé pour obtenir ce résultat. Un engrais organique à transformation lente sera ajouté au mélange de terreaux, pour agir au bon mo­ment. On rempote aussi les pélargoniums de collection qui restent en serre en été. Pour les cyclamens, choisir des pots de 10/12 cm de diamètre et utiliser un mélange de 50 % de tourbe, 45 % de terreau de fumier bien décomposé et 5 % de sable de rivière très propre. Après la re­prise, mettre les plantes sous châssis ombragés et disposés à 25 cm au-dessus des plantes, mais en évitant les courants d'air. Arroser modérément au début et plus dans la suite.

Repiquage
Repiquer à quelques cm les cinéraires hybrides, les calcéolaires et les primevères semées en mai. Il faut déjà se méfier des limaces et des pucerons car ils sont friands des plantes aux tis­sus tendres.



Culture dirigée
Soumettre les plantes qui acceptent ce mode de culture pour produire des fleurs en succes­sion : chrysanthème, poinsettia et Kalanchoe. Il n'est pas telle­ment difficile de réussir mais il est indispensable que les plan­tes restent à l'obscurité com­plète le temps voulu (environ 14 heures).

Arums
Les plantes défleuries seront mises en plein air, les pots cou­chés à même le sol et à l'abri de la pluie. Dans ces conditions, elles vont se mettre en repos. On les maintiendra dans cet état jusqu'au moment du rempotage qui se fera d'octobre à février.

Cactées
La plupart des espèces peu­vent être mises en pleine air en été, sans ombrage, les pots en­terrés et arrosées fréquemment. Si c'est nécessaire, mettre à l'abri des pluies froides (châssis).

Ennemis
Les insectes et les maladies font souvent des dégâts impor­tants en cette période. Les condi­tions du milieu leur sont souvent favorables : chaleur et séche­resse notamment. Il faudra bas­siner souvent, seringuer les plan­tes et faire usage des produits adaptés à leur destruction ou di­minuer leur prolifération. Intro­duire dans les serres des ennemis naturels : Encarsia Formosa con­tre la mouche blanche, Phytoseiulus contre l'araignée rouge ou des nématodes contre les anguillules parasites. Dans ce cas, il faut s'abstenir d'employer des insecticides de synthèse.
Distancer les plantes, éviter l'excès d'azote etc.



AU RAYON DES LEGUMES

Tomates
Les premiers fruits des plan­tes forcées commencent à mû­rir dans la deuxième quinzaine de juin. Si c'est vraiment néces­saire, supprimer un peu de feuillage au voisinage des fruits, pour faciliter le rougissement et une meilleure insolation. Ne pas exagérer cependant. Conti­nuer à ébourgeonner les tiges et les grappes. Lutter contre la mouche blanche et éventuelle­ment secouer les plantes pour favoriser la fécondation des fleurs.

Melon
Appliquer la taille 2-4-4. Pin­cer la tige principale au-dessus de 2 feuilles, les ramifications à 4 feuilles et les pousses qu'elles vont faire développer, égale­ment à 4 feuilles. Les fleurs femelles vont apparaître et on enlèvera alors toutes les tiges inutiles lorsque les fruits vont commencer à se former. En garder 4 par plante et les poser à plat sur un support approprié afin qu'ils se forment régulière­ment et qu'ils ne soient pas en contact avec le sol (pourriture).

Piments et aubergines
Pincer la tête des plantes au moment voulu pour limiter le nombre de fruits et hâter la maturité.

Entre-culture
Au début, il est possible de semer à même le sol, entre les plantes plus hautes, des légu­mes dont la récolte se fait assez rapidement : radis et cerfeuil. Ils profiteront de leur ombre mais ne leur causeront aucun préjudice.



AU RAYON DES FRUITS

Suivant le mode de culture et le stade du développement, il sera nécessaire d'aérer judicieu­sement la serre à vignes. La plu­part des fleurs sont nouées. La température se maintiendra à une moyenne de 25°C à 28°C. L'éclaircissage et l'égrenage des grappes se feront au fur et à mesure des nécessités. Après cette opération, il faut arroser copieusement. Distribuer des engrais azotés et potassiques en solution pour faire grossir les grains. Attention aux ennemis.

Pêchers
Effeuiller légèrement les ra­meaux fruitiers pour dégager les pèches qui doivent mûrir plus tard. Opérer progressive­ment pour ménager l'épidémie des fruits, plus fragile qu'en plein air.

DANS LA VERANDA

De nombreuses plantes culti­vées ou achetées sont en fleurs : Achimenes, Aechmeafasciata, Gardénia, Hoya, Jacobinia, Bégonias tubéreux et semper­florens, Bégonia Rieger, cam­panule fragilis, les lauriers roses (Oleander), Passiflora caerulea (fleur de la passion), Sinningia (gloxinia), Slrepto­carpus, de même que certains cactées et orchidées. Les fleurs ne manquent pas ; elles seront maintenues en parfaite santé par les soins appropriés.




Sitemap

Nous avons aussi pensé à elle chez ACD 07/03/2019

Foire Agricole Artisanale & Commerciale d’ Hazebrouck 07/09/2017

Retrouver notre ACD et son revendeur spécialiste dans le Nord Matovert à la 72 ème Foire Agricole Artisanale & Commerciale d’ Hazebrouck du 8 au 10 septembre 17

ACD: serres de jardin – serres tunnel – mini serres – équiper une serre