Dans la serre pour jardin et la véranda en avril

Dans la serre pour jardin et la véranda

Le temps s'améliore et il faudra tenir compte des conditions clima­tiques du plein air pour adap­ter les opérations culturales : aération, ombrage, arrosage bassinage et les exigences des plantes. En avril et plus tard il y a peu de différences entre les serres. L'aération et les arro­sages varieront un peu et c'est ici que le jardinier montrera tout son savoir-faire.

Au rayon des fleurs
Début avril, le bouturage des espèces servant à l'ornementa­tion des jardins est pratique­ment terminé. Il sera néces­saire d'empoter les boutures enracinées. Choisir des pots de 7 à 8 cm de diamètre et un ter­reau relativement pauvre. Il faut parfois étêter les plantes pour les faire ramifier. En cas de besoin, ces parties peuvent servir de boutures. Elles don­neront des plantes à floraison un peu plus tardive mais quand même intéressante.

Chrysanthèmes
Début avril, bouturer encore les variétés à grosses fleurs des­tinées à la production d'uniflores, à cultiver sans pince­ment. On bouture aussi toutes les variétés à petites fleurs. Dans la deuxième quinzaine d'avril, mettre les plantes sous châssis froids pour les habituer au plein air dans la suite. Aérer progressivement.



Mise en végétation
Continuer à mettre en végé­tation toutes les souches bul­beuses ou rhizomateuses en vue de faire des divisions : dah­lias, Achimenes, etc.
Utiliser de la tourbe sa­bleuse, du sable du Rhin ou un autre substrat perméable et léger. Arroser peu au début et plus au fur et à mesure du développement des tiges. Empoter les plantes qui doi­vent rester en serre pour jardin.

Hippeastrum (Amaryllis)
Couper les hampes lorsque les fleurs sont fanées. Ensuite, arroser un fois par semaine avec une solution nutritive pour reconstituer le bulbe épuisé par la floraison.

Semis
Dans un endroit mi- ombragé, semer les primevères obconiques et malacoïdes qui fleu­riront en octobre, tenir une bonne fraîcheur près des graines car la germination est parfois capricieuse.

Repiquages
Pour toutes les espèces semées en mars et qui doivent garnir le jardin en été. Arroser peu au début et ombrager.

Empotage
Pour les bégonias semperflo­rens et tubéreux et toutes les espèces qui l'exigent en choi­sissant un substrat adapté.

Rempotages
Début du mois, rempoter toutes les espèces d'orangerie et de serre pour jardin froide mais aussi les sansevières qui viennent d'être divisées. On fait de même pour les plantes défleuries qui doi­vent parfois subir une période de repos; il suffit de les arroser très peu pour y arriver.


Au rayon des légumes
Semis en pépinière
Début du mois, semer en pots, les courges, les cornichons et les potirons pour une culture normale ou avancée. Ne conserver que la meilleure plante par pot; couvrir de châssis et les mettre en place après le 15 mai. Le premier pincement peut se faire avant la sortie des plantes.

Repiquage et empotage
Toutes les plantes semées en mars seront repiquées ou empotées suivant les cas. Eviter l'étiolement.

Semis en place
On sème encore de cette façon les légumes à végétation rapide : laitue à couper ou pommée printanière, radis, cresson alénois. Il ne faut pas perdre de vue que la température risque d'être trop élevée et que, parfois, la montée en graines est à redouter.

Plantation
En vue d'une récolte plus hâtive, mettre en place : tomates, concombres, piments et aubergines. Mettre à bonne distance pour faciliter la pollinisation. Féconder artificiellement en se servant d'un pinceau à poils soyeux et aérer fortement si le temps le permet.
Les concombres et les melons de poche .sont plantés près des parois latérales et soutenus par des ficelles fixées aux chevrons.
Actuellement, pour assurer une bonne fécondation, on introduit dans les serres de petites ruches de bourdons. La lutte biologique peut se faire en ayant recours à des ennemis naturels introduits dans les serres.


Au rayon des fruits
La vigne
Aérer convenablement au moment voulu et si le temps le permet. Le manque d'air risque de diminuer la production. Cela devient indispensable à partir de 18 à 20 °C et à partir de 25 DC, tout doit être ouvert pendant la journée, mais en tenant compte de la direction du vent.
En temps voulu, préserver les jeunes bourgeons des gelées tardives.

Pêcher
Après la nouaison, commencer à ébourgeonner les jeunes rameaux inutiles. Lutter contre les araignées rouges et insectes et palisser au fur et à mesure des besoins.

Dans la véranda
Les plantes fleuries ne manquent pas en cette période. D'après la température, on y trouvera : cinéraires hybrides et polyanthas, calcéolaires herbacées, Pélargonium domesticum (géranium pensée), fuchsias grimpants, Cl Mas, Columnea, Clérodendrons, Medinilla magnifica, Streptocarpus, Plumbago capensis, abutilon megapotamicum (drapeau belge), héliotropes. Certaines espèces fleurissent plus tôt car elles ont été mises à une température plus élevée ou traitées spécialement à cet effet.

Ceux qui ont eu le privilège de visiter les serres royales de Laeken se souviendront certainement de la splendide galerie où les géraniums dressés, les abutilons, les héliotropes et fuchsias forment un ensemble floral de toute beauté.

serre pour jardin




Sitemap

Foire Agricole Artisanale & Commerciale d’ Hazebrouck 07/09/2017

Retrouver notre ACD et son revendeur spécialiste dans le Nord Matovert à la 72 ème Foire Agricole Artisanale & Commerciale d’ Hazebrouck du 8 au 10 septembre 17

Salon Inter Alpin Architecture Aménagement (SIAA) à Mégève 19/06/2017

Un vent nouveau souffle sur l’Art de Vivre en Montagne

ACD: serres de jardin – serres tunnel – mini serres – équiper une serre