L'asperge dans la serre pour jardin

L'asperge dans la serre pour jardin

Généralités

Les Grecs et les Romains ap­préciaient déjà l'asperge pour ses qualités gustatives et médi­cinales. On la retrouve à l'état sauvage dans le sud de la France. Signalée à Argenteuil en 1632, la culture de l'asperge est limitée aux régions permet­tant une période de repos. L'asperge est une plante vivace de la famille des liliacées, du genre Asparagus et de l'es­pèce officinalis. Son nom latin est donc Asparagus officinalis.
L'ensemble du système radiculaire non ramifié est nommé griffe. Les tiges sont droites, érigées et peuvent atteindre 1,5 m de haut. Les rameaux por­tent des feuilles qui passent ina­perçues (petites écailles blan­châtres) à l'aisselle desquelles partent des ramules vertex (ce sont de Cladodes).
L'asperge est une plante dioïque. c'est-à-dire que les fleurs mâles et femelles apparaissent sur des pieds différents. Il y a cependant des plantes monoï­ques (bisexuées). Le fruit est une baie verte qui rougit à l'automne; elle contient des graines noires et rondes (3 lo­ges contenant 6 graines). Les jeunes pousses ou turions cons­tituent un des plus fins des lé­gumes.

Variétés

--> Sélection traditionnelle:
- Asperge d'Argenteuil hâ­tive : turion rosé.
- Asperge d'Argenteuil tar­dive r bien blanche.
- Hâtive de Malines : an­cienne variété de bonne qua­lité.

--> Hybrides:
- Asperges Diane. Junon, Lara, Minerve, Aesto. Aneto, ... Certaines variétés sont adap­tées aux cultures non buttées : asperges vertes.

Exigences

Au niveau du climat, l'as­perge est une espèce rustique qui résiste aux hivers les plus rigoureux et aux étés les plus chauds. Pour une meilleure précocité, on choisira les ex­positions sud et sud-est. Be­soin d'un repos végétatif très marqué : hiver assez froid ou été très sec.

L'asperge peut se dévelop­per dans tous les sols, cepen­dant, on évite les sols trop lourds, humides. Les sols sablo-limoneux favorisent la précocité, la qualité et la gros­seur des turions. Les sols caillouteux gênent le dévelop­pement des turions. La culture dure 10 à 12 ans et ne peut revenir sur le même terrain avant une dizaine d'années.

L'asperge ne supporte pas un sol acide (pH minimum de 6, 8). On défonce le sol à 40-50 cm de profondeur avant la plan­tation. On enfouit alors 1 tonne de fumier à l'are puis on ajou­tera 20 kilos de scories potas­siques.

Tous les ans, après la récolte, c'est-à-dire en juin, mettre 200 kg de fumier bien décomposé, 5 kg de sulfate d'ammoniaque, 8 kg de superphosphate et 5 kg de sulfate de potasse à l'are. Ces apports à cet te période sont essentiels car la plante doit re­faire ses réserves pour les ré­coltes du printemps suivant.

Production des plants

Il est possible de semer soi-même et d'obtenir des plants valables. On préfère des plants du commerce issus de culture in vitro qui présentent l'avan­tage d'être hybrides et d'être indemnes de toutes maladies.



Culture

La plantation a lieu en mars-avril. L'idéal est déplanter des plants mâles d'un an(plus pro­ductifs). Les griffes choisies doivent présenter des bourgeons volumineux el larges. L'habillage du plant consiste à raccourcir les racines et à lais­ser cicatriser une heure envi­ron. Pour planter, creuser une tranchée de 40 cm de large et de 25 cm de profondeur. Le fond de la tranchée est ameu­bli. Tous les 30 cm, enfoncer un petit tuteur et faire une pe­tite butte de terre fine pour bien étaler les racines de la plante. On recouvre la plante de 5 cm de terre et on tasse légère­ment. Entre chaque ligne, il faut complet de 1,50 m à 2 m. Cette jeune plantation fera l'objet de toutes les attentions : sarclages, binages, arrosages, insecticides contre le criocère, engrais azotés liquide ou purinage el tuteurage des jeu­nes pousses. En automne, ra­battre à 10 cm du sol et brûler les déchets. Vous pouvez aussi cultiver l'asperge en serre pour jardin.

La deuxième année :

Au printemps, enlever le paillage de protection hiver­nale et remplacer les plants morts. Biner et reboucher un peu la tranchée. Mettre la fu­mure annuelle el prodiguer les mêmes soins que la première année.

La troisième année :

Travailler le sol le plus tôt possible en nivelant le tout. Dès qu'apparaissent les pre­miers turions. on hutte en deux fois. Lorsque les turions per­cent la butte, on peut commencer une récolte modérée. Après la récolte, débuter et laisser pousser les liges. Les soins culturaux restent identiques. Le buttage a pour but d'obtenir un turion blanc. Pour ce faire, la bulle aura 30 cm de haut et 50 cm de large.

Récolte

Opération délicate, avec de la patience et muni de ['outil adéquat (la gouge), la récolte de l'asperge devient possible. Pour les asperges vertes, pas de buttage. Lu première récole ne dure que 15 jours. A partir de la 4ème année, la récolte dure 8 semaines.

Défense des cultures

Les parasites principaux de l'asperge sont la mou­che et le criocère. La mouche hiverne sur les vieilles tiges el pond au printemps sur les pointes des jeunes turions. Les asticots descendent alors vers la griffe. Trois traitements à 10 jours d'intervalle avec du pyrèthre éloigneront ce parasite. Contre la criocère, des traitements à base de pyrèthre sont efficaces. Des pulvérisations à base de Manèbe viendront à bout de la rouille qui provoque des pustules rangées sur les tiges. Contre les pourritures du sol (rhizoctone violet et fusariose) on veillera à avoir un sol léger et des plants sains. Des arrosages à base de quinoléine limitent les dégâts. Brûler les plants malades.

serre pour jardin




Sitemap

Foire Agricole Artisanale & Commerciale d’ Hazebrouck 07/09/2017

Retrouver notre ACD et son revendeur spécialiste dans le Nord Matovert à la 72 ème Foire Agricole Artisanale & Commerciale d’ Hazebrouck du 8 au 10 septembre 17

Salon Inter Alpin Architecture Aménagement (SIAA) à Mégève 19/06/2017

Un vent nouveau souffle sur l’Art de Vivre en Montagne

ACD: serres de jardin – serres tunnel – mini serres – équiper une serre