Jardinons du 15 mai au 15 juin (serre tunnel)

Jardinons du 15 mai au 15 juin (serre tunnel)

En principe, les saints de glace sont passés mais il peut encore y avoir une période de refroidisse­ment et il faut être pru­dent.

Les parterres d'été
Les plantes bulbeuses et bisannuelles ont fait leur temps et il faut, hélas, les déplanter pour faire place aux plantes à floraison esti­vale. Le sol sera bien labouré et recevra la fumure appro­priée. Eviter de donner trop d'azote et de fumier décom­posé (au-delà de 3 à 4 kg par m2). Les lignes sont tracées avec un compas qu'on peut (aire très facilement soi-même. Planter en commen­çant par le centre du par­terre. Bien arroser les plantes la veille de l'opération afin de ne pas détruire la motte.
Laisser à côté de la plante un trou qui servira pour l'arro­sage. Ensuite, égaliser le sol et un peu plus tard, lorsqu'il est bien réchauffé, le recouvrir d'un paillis de fumier court.

Bacs à fleurs
C'est le moment de les planter ou de les mettre en plein air ou dans la serre tunnel, si on avait eu la chance de pouvoir les faire plus tôt. Il faut tenir compte de l'exposition et de la nature des plantes. On laisse habituellement 20 cm entre chacune d'elles et on fait 2 lignes : la première avec les espèces retombantes et l'autre avec les plantes dres­sées. Ne pas oublier le drai­nage en utilisant des tessons de pots ou des pierrailles.
Arroser, biner et pailler avec de la tourbe préalable­ment humidifiée.

Chrysanthèmes
Mettre en pleine terre à 55 cm en tous sens les variétés dites pour potées et à 30 cm pour les plantes à grosses fleurs à une seule tige. On peut aussi cultiver en pots de 18 à 20 cm de diamètre et pourvus de 3 trous de drai­nage latéraux en plus de celui situé au fond.
Enterrer le pot aux 2/3 à la fin mai. Enrichir préalable­ment la terre de la plate-bande.



Semis
Début juin, semer en pleine terre dans un endroit abrité, les rases trémières, les campa­nula médium et les œillets-de-poète (bouquets-tout-faits), qui fleuriront l'année suivante. Semer les plantes annuelles qui fleuriront sur place comme indiqué en avril.

Pelouses
Tondre régulièrement, si possible toutes les semaines. Faire une deuxième applica­tion d'un herbicide sélectif. Enlever les pissenlits avec un couteau tranchant. Employer éventuellement un inhibiteur de croissance.

Rosiers
Supprimer les sauvageons en les sélectionnant en dessous du sol.
Eboutonner les tiges et ne laisser que le bouton central si on veut avoir de très belles fleurs. Détruire les pucerons, les chenilles et le blanc.

Dahlia
Pincer la tige principale au-dessus de la quatrième feuille pour obtenir 4 pousses qui fleuriront plus tard. Lutter contre les perce-oreilles.

Glaïeuls
Eventuellement, butter la base des tiges pour les soutenir. Planter encore en succession jusqu'au début de juillet en choisissant les variétés. Lutter contre les thrips.

Soins généraux
Arroser suivant les conditions climatiques. Opérer de préférence dans l'après-quatre heures mais de manière à ce que les feuilles soient ressuyées pour la nuit.
Se servir d'eau à la température ambiante et la verser dans de petites fosses creusées au pied de la plante. Elles sont ensuite comblées puis le sol est biné. Il est toujours recommandé de mettre un paillis qui maintiendra la fraîcheur au sol, empêchera dans une certaine mesure le développement des mauvaises herbes et enrichira le sol en matières nutritives. Pour cela, il faut attendre que la terre soit bien réchauffée (juin).



Plantes bulbeuses de printemps
Sauf pour les bulbes plantés parmi les plantes vivaces, il est nécessaire de retirer ceux qui ont servi à décorer le jardin au printemps. Déterrer les plantes munies de leurs feuilles et les enjauger dans un endroit abrité du jardin où ils achèveront de mûrir.
Plus tard, on les débarrasse des feuilles séchées, on les trie par catégories et on les conserve à sec jusqu'au moment de la plantation.
Les bulbes qui restent en place seront repérés par de petits piquets qui délimiteront leur emplacement. Il est bon de les déplanter après 3 ou 4 ans pour les diviser et renouveler éventuellement la terre ou changer d'emplacement pour diminuer les risques de dégénérescence.

Opérations d'été
Suivant l'état de la végétation, on peut compléter la taille d'hiver par des opérations d'été : ébourgeonnement, pincement, etc.
C'est l'occasion d'enlever une partie des rameaux inutiles ou de limiter la pousse d'autres, afin de concentrer la sève sur les rameaux qui vont produire du fruit.

Poirier
Sur les prolongements des arbres en espalier, enlever les rameaux superflus lorsqu'ils atteignent quelques centimètres. On conserve ceux qui sont nécessaires pour obtenir des productions fruitières qui seront distantes de 15 à 20 cm. Après le 15 juin, supprimer une partie des fruits en excès mais attendre la chute naturelle des fruits.

Pêcher
Les pousses qui accompagnent les fruits sont pincées à 4 ou 5 feuilles, ainsi que la pousse terminale. Les rameaux normaux sont pincés à 30 ou 40 cm de longueur. S'efforcer d'avoir des rameaux de remplacement car le pêcher ne repousse pas sur vieux bois.

Vigne
Pincer les rameaux fruitiers, 3 feuilles au-delà de la grappe et le rameau de remplacement situé à la base de la couronne à 10 feuilles.

serre tunnel




Sitemap

Nous avons aussi pensé à elle chez ACD 07/03/2019

Foire Agricole Artisanale & Commerciale d’ Hazebrouck 07/09/2017

Retrouver notre ACD et son revendeur spécialiste dans le Nord Matovert à la 72 ème Foire Agricole Artisanale & Commerciale d’ Hazebrouck du 8 au 10 septembre 17

ACD: serres de jardin – serres tunnel – mini serres – équiper une serre