Au jardin biologique au mois de juillet et août (mini serre jardin)

Au jardin biologique au mois de juillet et août (mini serre jardin)

Que semer en juillet ?

Chicorées scaroles et endives frisées
Meilleur moment pour le semis : jusqu'au 15 juillet; ces légumes supportent très bien chaleur et froidure, mais pas du tout l'arrêt de végétation.
Il faut donc semer en place et démarier; le fait d'être très serrés permet l'obtention d'un cœur jaune. Les scaroles lèvent entre 3 jours et une semaine. Il leur faut assez de chaleur et d'humidité. Résistent jus­qu'à moins 5° C. Leur ennemi principal est l'excès d'humidité. Prévoir un tun­nel protecteur pour en profi­ter plus longtemps en hiver.

Chicorées sauvages ita­liennes et pains de sucre
Il est préférable de les semer directement en place et d'ôter le surplus en déma­riant. Le surplus qui peut être repiqué, mais il y a un risque de montaison. Plus l'aspect des chicorées fait penser au pissenlit, plus ces légumes sont rustiques et peuvent résister jusqu'à moins 15°C. La «pain de sucre» est meilleure en décembre.
Quelques variétés à pommes petites et dures comme Chioggia sont très recommandées car elles sont moins amères.

Choux de Chine
Présentent tous les avan­tages des autres choux, sont mieux acceptés par tous les palais et peuvent être servis en crudités ou à peine pas­sés à la vapeur (d'où valeur nutritive accrue). Ils demandent chaleur et humidité, juillet est le meilleur moment pour les semer, ils lèvent sur quelques jours. Variétés nombreuses et très différentes les unes des autres. Il y a des pieds de type fenouil et ceux de type lai­tue «Lettucy» à pomme très grosse et dense. Il faut remar­quer la «Mizuna» et la «Mibuna» qui ont l'aspect des endives et demeurent vaillantes sous les froidures avec la «verdure des Neiges» qui résistent à tous les temps (crudités d'hiver).Toutes ces variétés sont sensibles à la hernie du chou. Comme pour toutes les crucifères, pour prévenir cette maladie, il faut un sol au pH proche de 7. Et il est intéressant de prévoir au moins deux fois par mois, un poudrage d'algues marines sur les feuilles. Les micro-éléments contenus dans les algues étant absorbables par les feuilles et contribuant à diminuer l'acidité du sol. Autre précaution bio : au moment du repiquage, déposer au fond du trou et avant d'y placer le chou quelques feuilles fraîches d'orties et de rhubarbe.

Radis
Il est possible de semer encore certains radis jus­qu'au 15 juillet. Notamment les radis toutes saisons et les radis d'hiver gros comme des navets et qui sont conservés comme ces der­niers.

Haricots verts
En début du mois, on peut encore semer des haricots verts. A noter les qualités bio­logiques des haricots qui comme toutes les légumi­neuses enrichissent les sols par l'azote qu'ils fabriquent à partir des bactéries vivant dans les nodosités de leurs racines. Lors de la cueillette, ne pas arracher entièrement les pieds et laisser travailler encore cet engrais tout natu­rel et gratuit, ne jamais les accompagner d'ail ou d'oi­gnons ou d'échalotes qui n'en demandent surtout pas.


Le fenouil
Un temps trop sec active la montaison de ce légume : juillet est le meilleur mo­ment pour le semer dans une terre très riche couverte en permanence avec un compost lorsque les plants atteignent 15 cm; en juillet, on sème les variétés vivaces comme le Bronzé, plus de deux mètres de hauteur très aromatique et décoratif, les variétés à bulbes sont les plus appréciés on peut en semer jusqu'à fin juillet et on pourra en récolter jus­qu'à l'arrivé des froidures. Il résiste jusqu'à moins 5°C.

Epinards
Effectuer un premier semis; tenir compte qu'il est préférable d'attendre août. Et que l'épinard ne germe pas au-dessus de 15 °C.

Cerfeuil
Un premier semis peut être effectué à mi-ombre. Tenir bien humide. Germi­nation assurée en dessous de 15°C.

Persil
Le fer procuré à l'orga­nisme par le persil est direc­tement assimilable. Nous voici au meilleur moment pour semer le per­sil qui prendra durant les jours plus humides son meilleur départ. Il ne craint pas le passage de l'hiver et ne gèle pas. Au printemps suivant, il deviendra une plante très abondante et solide, nous donnant alors sa plus grande production. On pourra laisser grainer un des plants lors d'une pro­bable montaison en mai de l'année suivant le semis. Ce qui fera une culture sponta­née et permanente. Il lui faut un terrain assez riche en fer; pour ceia on laissera fer­menter dans un tonneau, à la fois du purin d'orties et de consoudes et de la ferraille; afin d'arroser nos planta­tions de persil. Les autres légumes riches en fer comme ies mésophyles et les navets, ainsi que les épinards nous donnent des déchets qu'on utilisera comme compost de surface auprès du persil notamment

Que semer en août ?

Oignons hâtifs et cébettes (ou oignons poireaux) ainsi qu'échalote de Jersey
Toutes ces espèces ne gèlent jamais. Nous avons donc le loisir de les semer en deuxième quinzaine d'août afin de les placer en pleine terre (si l'on dispose d'une mini serre jardin on peut partager les plantules et y repiquer la moitié afin d'ob­server le meilleur résultat); nous aurons une belle récolte au printemps sui­vant, à un moment où les légumes se font rares.



Laitues
On sème en première quinzaine d'août plusieurs variétés : laitues d'hiver, à couper et hâtives de prin­temps; à l'état jeune les lai­tues ne craignent pas de pas­ser l'hiver et sont déjà acces­sibles en février sous abri.

Remarque
Il faut souvent lutter contre les limaces qui n'ont plus leurs prédateurs natu­rels; nous avons en effet trop peu de crapauds et de gre­nouilles. Pour employer les granulés d'alcool solidifié d'une manière économique et en sécurité pour les oiseaux, placer un peu de granulés dans des tronçons de bouteilles de plastique transparent disposés sur le passage des limaces, qui seront seules à avoir contact avec le produit.

Choux-fleurs divers très hâtifs
Les petits plants peuvent être repiqués dans une petite tranchée d'au moins 15 cm de profondeur car ils sont besoin d'humidité; gare aux ramiers qui les adorent; couvrir d'un grillage en fil de fer est une bonne parade.

Choux hâtifs de toutes couleurs
Pour une production de fin de printemps; début d'été de l'année suivante. Sous grillage.

Mâches, chervis (carotte blanche ancienne)
Devront être semés sans tarder pour production de fin d'automne et d'hiver.

Légume d'Alexandre ou maceron ainsi que roquette et épinard
Ce sont des légumes qui aiment l'arrière-saison et sont peu sensibles au froid.


Tétragone
Déjà semée depuis quelques semaines elle pourra être repiquée avec sa motte sous abri afin d'en profiter jusqu'aux froids. Placée sous abri elle continuera longtemps à nous fournir ses feuilles excellentes ne contenant que peu de nitrates et même pourra passer l'hiver sans encombre si celui-ci est doux.

Fraisiers
C'est en août qu'on peut recueillir les nouveaux plants venus après la récolte afin d'en repiquer les plus beaux en lignes isolées. Cela
permet de gérer diverses variétés au cours des années et d'accompagner avec des plantes médecines comme l'ail (alterner un ail, un fraisier). Ne pas enterrer le cœur du fraisier sinon il pourrit. Pour éviter la dégénérescence, couper les feuilles (sans toucher au cœur) après la production. Un bon fumier se met au mois d'octobre et est posé sur le sol sans jamais rien enterrer, (exemple 1 part de déjections de poules pour 10 parts de paiile ou copeaux).Une dose de froid est favorable à la production des fruits.

mini serre jardin




Sitemap

Nous avons aussi pensé à elle chez ACD 07/03/2019

Foire Agricole Artisanale & Commerciale d’ Hazebrouck 07/09/2017

Retrouver notre ACD et son revendeur spécialiste dans le Nord Matovert à la 72 ème Foire Agricole Artisanale & Commerciale d’ Hazebrouck du 8 au 10 septembre 17

ACD: serres de jardin – serres tunnel – mini serres – équiper une serre