Il est temps de penser aux tomates ! (mini serre jardin)

Il est temps de penser aux tomates ! (mini serre jardin)

la tomateOriginaire du Pérou et du Mexique, la tomate a été ramenée au 16ème siècle par les Espagnols et les Portugais. Cultivée comme plante ornementale pen­dant près de 200 ans, ce légume-fruit fut finalement acceptée dans la plupart des potagers. A l'heure actuelle rare sont les jardiniers qui boudent cette délicatesse.

La tomate aime l'humus et la chaleur.
La tomate préfère, et de loin, les sols légers, bien ameublis et riches en humus. Inutile d'essayer de la faire pousser dans une terre lourde et compacte car vous iriez droit à l'échec.

Dans un potager les plants de tomates doivent impérati­vement être installés à l'em­placement le plus ensoleillé et le plus chaud. En effet cette plante exige un maxi­mum de chaleur pour croître et fructifier de manière satis­faisante. Vous aurez par ailleurs compris qu'il ne faut jamais planter les tomates à l'extérieur avant la mi-mai voire le début du mois de juin. Les fleurs se montrent de mai à septembre, Petites et jaunes elles sont présen­tées en grappes.

Semis et repiquages.
Le semis des tomates s'ef­fectue en terrine dans un mélange composé pour 2/3 de terre finement tamisée et pour 1/3 de terreau d'excel­lente qualité. Pour une cul­ture en serre chaude, on peut semer les tomates de décembre à février pour une plantation deux mois plus tard et une récolte en avril. Pour une culture en serre froide, le semis prendra place à chaud (20-22°C) en février-mars avec plantation en avril-mai et récolte vers le milieu du mois de juillet. Si on souhaite cultiver des tomates en plein air, le semis se fera à chaud en mars-avril avec une mise en place au potager après le 20 mai et une récolte qui débutera aux alentours de la mi-août. A noter que les graines de tomates germent après 8 à 10 jours. Le repiquage est une phase importante dans la culture de la tomate. On procède à un premier repi­quage quand les plantules ont deux vraies feuilles. Elles sont alors placées en cais­sette en respectant un espa­cement de 2-3 centimètres entre chaque plante. Quand elles sont bien développées, on repique les tomates une deuxième fois dans des pots individuels.



Des conseils de plantation
La plantation définitive des tomates se fait en général 8 semaines après le semis. Les tomates sont alors plantées en lignes distantes de 80 centimètres et à 50 centimètres dans la ligne. Si les plantes ont eu tendance à filer par manque de lumière (ce qui arrive fréquemment quand on effectue semis et repiquages sur un appui de fenêtre), il est conseillé de les planter obliquement de manière à ce que seuls les 20 centimètres supérieurs des plantes dépassent du sol. La partie enterrée s'enracinera sur toute sa longueur et les plantes seront plus fortes, plus vigoureuses.

Les arrosages doivent être copieux mais il ne faut jamais mouiller le feuillage. Cette précaution permet de limiter les risques d'apparition du redoutable mildiou. Lorsque les plantes mesurent 40 à 50 centimètres il est temps d'installer les tuteurs. Ces derniers peuvent être des bambous ou, mieux encore, des tuteurs spiraux galvanisés.

L'utilisation des tuteurs en bois doit être évitée car le bois peut contenir d'une année à l'autre les spores de champignons vecteurs de maladies si on ne les désinfecte pas convenablement. En culture de plein air, les housses à tomates créent un microclimat favorable au développement des plantes et au mûrissement des fruits.

Ebourgeonnage et étêtage
A la base de chaque feuille (point de naissance sur la tige principale) poussent des bourgeons qui, si on les laisse se développer, donnent des tiges secondaires qui épuisent la plante et ce au détriment de la fructification. La suppression de ces tiges secondaires se fait soit à la main soit à l'aide de ciseaux bien affûtés. Il faut les couper le plus tôt possible et le plus près possible de la tige principale. Lorsque le plant a émis trois ou quatre bouquets de fleurs, on procède à l'étêtage afin d'arrêter la végétation en hauteur et favoriser le grossissement des tomates .Ainsi on coupe l'extrémité de la tige principale au-dessus de la deuxième feuille située après le dernier bouquet floral. Quand les fruits sont formés, on peut supprimer les feuilles qui empêchent la maturation et la coloration des fruits mais il ne faut surtout pas enlever l'entièreté du feuillage comme certains le préconisent.
En effeuillage complet entraînerait un arrêt de végétation fatal et une mauvaise récolte.



Maladies et ravageurs
Le mildiou est certes la maladie de la tomate la plus redoutée des jardiniers. L'apparition du mildiou est favorisée par des températures élevées et une forte humidité de l'air. On veillera donc aussi à ne jamais mouiller le feuillage lors des arrosages. Il est indispensable d'éliminer le plus vite possible les pieds atteints par cette maladie et ce avant qu'ils contaminent le reste de la plantation. Des traitements préventifs à la bouillie bordelaise à trois semaines d'écart au début de la formation des fruits se révèlent être efficaces. On peut également utiliser un fongicide spécifique pour lutter contre le mildiou (Milcozebe DG 70, Cupravit Forte par ex.). Nombre de jardiniers amateurs voient également leurs tomates se fendiller et éclater. Ce problème est simplement dû à des arrosages irréguliers ou des alternances de périodes sèches et de périodes humides.

Et les cultures associées ?
Le principe des cultures associées est important au jardin. Des plantes peuvent influencer favorablement ou défavorablement leurs voisines immédiates.
Les tomates se plaisent en compagnie des carottes, des oignons, des asperges, du persil. Le céleri et le basilic peuvent être plantés entre les lignes de tomates car ce sont pour elles de bons protecteurs. Par contre la tomate n'aime pas voisiner avec le concombre, le fenouil, les membres de la famille des choux et les haricots.

Quelques variétés intéressantes.
La tomate hyb. Fl «Elko» produit de nombreux fruits allongés de type Roma. Sa saveur est exceptionnelle. Bien résistante aux maladies, la variété «Cristal, Hyb. Fl» est remarquable aussi pour son goût fruité sa chair ferme et rouge et sa productivité.

«Fandango Fl» n'est plus à présenter tant elle est réputée dans le monde des jardiniers. Elle excelle notamment en culture de plein air. Il en va de même pour «Pyros Fl» aux fruits pouvant peser près de 150 grammes chacun. Plus curieuse la tomate «Poire jaune» se distingue de par sa croissance vigoureuse et ses fruits légèrement sucrés en forme de poire.

La tomate «Noire de Crimée» jouit d'une flatteuse réputation chez les gourmets. Ses fruits sont gros (souvent plus de 300 g) et ont une chair douce rouge brun très foncé.
La «Corne des Andes» est en forme de poivron tandis que -Téton de Vénus, jaune-est une remarquable variété aux fruits dont la forme attire immanquablement le regard.
La variété "Rose de Berne» produit de beaux fruits roses à la chair juteuse, très fondante et de qualité supérieure. Pour les ama-teurs de curiosité on ne sau¬rait trop recommander la fameuse tomate de Bérao qui atteint près de 4 m de hauteur (!) et produit une multitude de tomates de type Roma.

mini serre jardin




Sitemap

Foire Agricole Artisanale & Commerciale d’ Hazebrouck 07/09/2017

Retrouver notre ACD et son revendeur spécialiste dans le Nord Matovert à la 72 ème Foire Agricole Artisanale & Commerciale d’ Hazebrouck du 8 au 10 septembre 17

Salon Inter Alpin Architecture Aménagement (SIAA) à Mégève 19/06/2017

Un vent nouveau souffle sur l’Art de Vivre en Montagne

ACD: serres de jardin – serres tunnel – mini serres – équiper une serre